Vacances
08:36 7 août 2020 | mise à jour le: 7 août 2020 à 14:45 temps de lecture: 2 minutes

Arrêtez vous manger à Drummondville chez l’inventeur de la poutine!

Arrêtez vous manger à Drummondville chez l’inventeur de la poutine!

Depuis plus de 70 ans, des restaurants de Drummondville, de Warwick et de Victoriaville réclament être l’inventeur de la poutine, mais officiellement, il n’y en a qu’un : le Roy Jucep.

L’origine de la poutine est contestable, et plusieurs villes du Québec réclament avoir imaginé la recette originale.

Par contre, le restaurant ne s’est pas gêné pour officiellement déposer une marque de commerce en 1998 pour légalement devenir « l’inventeur de la poutine ».

Que vous soyez d’accord ou pas avec cette affirmation, toutes les raisons sont bonnes pour s’arrêter manger une bonne « fromage, patates, sauce » dans un resto réconfortant aux allures rétros.

En plus, tout comme le secret de la sauce, leur recette de jus d’orange est elle aussi gardée secrète depuis les tous débuts, il y a plus de 55 ans.

Quelle est l’histoire de l’origine de la poutine?

Même après toutes ces années, difficile de dire ce qui s’est réellement passé en 1964 pour que la célèbre recette québécoise soit baptisée ainsi.

Selon certaines histoires, le mets aurait été nommé en l’honneur d’un cuisinier de l’époque, surnommé « Ti-pout » alors que d’autres affirment que la forte population anglophone commandait fréquemment un « put in », traduit par « tout mettre ».

Si l’on se fie à l’historique du site web du Roy Julep, c’est plutôt en relation avec le mot « pouding », utilisé souvent à ce moment pour n’importe quel mélange d’ingrédients.

Une chose est sûre, c’est que peu importe ce qui s’est passé, on est tous très contents de pouvoir savourer ce mets copieux et réconfortant une fois de temps en temps!

Articles similaires