uncategorized
19:04 14 avril 2014 | mise à jour le: 14 avril 2014 à 19:04 temps de lecture: 2 minutes

Une fête de Pâques joyeuse pour 350 enfants défavorisés

SOCIÉTÉ – L’organisme de bienfaisance «Avant tout, les enfants» a rendu heureux, aujourd’hui, plus de 350 jeunes de deux écoles et d’une garderie de Québec en les accueillant gratuitement pour une grande fête de Pâques remplie d’activités à l’hôtel Plaza du boulevard Laurier.

Dès 9 h, une quinzaine de mascottes ont offert un accueil chaleureux aux jeunes de quatre à six ans du Centre de la Petite Enfance (CPE) du Jardin Bleu de Limoilou et des écoles Sans-Frontière de Vanier et La Fourmilière de Charlesbourg qui ont par la suite été invités à participer à des ateliers de maquillages et de bricolage, une chasse aux cocos de Pâques de même qu’à un concours de coloriage. Deux jeux gonflables de Proludik avaient aussi été installés dans la grande salle de l’hôtel pour amuser les enfants qui s’en sont donné à cœur joie avant de se régaler pour le dîner avec un buffet chaud à volonté

Une journée de rêve

«Cet événement vise à offrir une journée de rêve à tous ces jeunes de milieux défavorisés et leur apporter le droit aux mêmes réjouissances que les enfants de familles mieux nanties. Nous souhaitons qu’ils gardent longtemps cette journée en mémoire et retournent chez eux les yeux pétillants de joie et remplis d’un espoir renouvelé dans leurs perspectives d’avenir», souligne Véronique Hébert-Lussier, responsable des communications à l’organisme.

 

Plus d’une quarantaine de bénévoles, parmi lesquels on retrouvait plusieurs donateurs, ont assuré l’encadrement des jeunes lors de cette grande fête ayant pour but de faire avancer la cause des enfants et de la famille dans la société.

«Depuis 29 ans déjà l’organisme «Avant tout, les enfants» se penche sur de nombreux phénomènes comme le divorce, la pauvreté, la délinquance, le décrochage scolaire, le taxage, la violence, les gangs de rue et la médiation familiale. Il fallait voir les mines réjouies des enfants quand ils sont repartis avec chacun un chocolat de Pâques et un cadeau dans leurs mains. C’est là que l’on peut dire vraiment mission accomplie», confie Mme Hébert-Lussier.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *