uncategorized
20:47 31 mai 2013 | mise à jour le: 31 mai 2013 à 20:47 temps de lecture: 9 minutes

Cinq projets de la Capitale lauréats aux Prix d’excellence cecobois 2013

Le Théâtre du Capitole de Québec a été l’hôte de la 3e édition des Prix d’excellence cecobois 2013. La région de la Capitale a particulièrement brillé lors de cette soirée, cinq projets réalisés sur son territoire ayant été récompensés.

Le Gala tenait à souligner les meilleures réalisations sur le plan de l’architecture, de l’ingénierie ou de l’innovation soumises par les professionnels du bâtiment, et à célébrer l’utilisation grandissante du matériau bois par les entrepreneurs généraux et donneurs d’ouvrages publics et privés.

Animé par Catherine Lachaussée, animatrice à la radio de Radio-Canada, le gala des Prix d’excellence a rassemblé près de 150 personnes. À cette occasion, la ministre des Ressources naturelles, Mme Martine Ouellet, a tenu à réitérer l’engagement de son gouvernement à agir de façon exemplaire quant à l’utilisation du bois dans les constructions publiques, et ce, par l’intermédiaire de la Charte du bois annoncée le mois dernier. «Les projets présentés dans le cadre des Prix d’excellence cecobois constituent une véritable source d’inspiration pour l’ensemble des acteurs de l’industrie de la transformation du bois», a-t-elle souligné.

«Avec plus de cinquante projets non résidentiels mis en candidature, l’édition 2013 des Prix d’excellence constitue un record de participation qui reflète l’effervescence et l’engouement pour la construction en bois au Québec, a mentionné le directeur de cecobois, Louis Poliquin. L’ajout cette année du prix Coup de coeur du public a également suscité beaucoup d’intérêt alors que plus de 1 200 personnes ont voté pour leur projet préféré sur Facebook.»

Lauréats de la Capitale

 

 

1) BÂTIMENT COMMERCIAL DE MOINS DE 1 000 M2

Le prix Bâtiment commercial de moins de 1 000 m2 a été remis au projet d’agrandissement de l’Édifice Gestion 3 dans 1, situé sur le boulevard de l’Ormière, à Québec.

Mandatés pour doubler la superficie de cet immeuble, les architectes de BGLA ont su relever ce défi avec brio. Solution efficace, durable et ingénieuse, l’ajout d’un étage en ossature légère en bois, soutenu par une structure périphérique en bois lamellé-collé, est une belle façon d’insuffler une nouvelle vie au bâtiment existant tout en limitant l’impact au sol et en respectant son usage actuel.

Des colonnes en «V» faits de bois lamellé-collé supportent la structure de l’agrandissement et participent à la composition architecturale de l’édifice. Le choix du bois pour ces éléments a ainsi permis de mettre en valeur à la fois le côté esthétique des nouveaux éléments de structure, mais aussi de mettre en œuvre l’agrandissement en utilisant les mêmes matériaux que l’existant. La légèreté du bois en fait d’ailleurs un matériau de premier choix pour la structure de ce type d’agrandissement.

Détails constructifs adaptés, enveloppe bien conçue et gestion réfléchie de la lumière ne sont que quelques-unes des qualités du projet relevées par le jury. Le choix d’opter pour l’agrandissement d’un bâtiment existant plutôt que pour une nouvelle construction constitue également un des points forts du projet, qui ouvre la porte à une meilleure réutilisation du patrimoine bâti existant.

Équipe de projet : BGLA, Yves Gilbert, ingénieur et Construction HGB Inc.

 

2) AMÉNAGEMENT EXTÉRIEUR

Le prix Aménagement extérieur a été décerné à la Gare Grande-Pointe, à Petite-Rivière-Saint-François, dans Charlevoix.

Sise au pied de la montagne du Massif de Charlevoix, en bordure du fleuve St-Laurent, la gare ferroviaire charme par la simplicité de ses lignes architecturales. S’intégrant de manière subtile au paysage, l’aménagement de la station laisse toute la place à la beauté du décor naturel dans lequel il se trouve. C’est par la conception judicieuse des volumes, son échelle, son ouverture sur le fleuve et par l’utilisation du bois que les architectes de STGM ont réussi cette union entre l’intérieur et l’extérieur, ajoutant à l’expérience ferroviaire des voyageurs.

Le choix d’utiliser du bois nu confère un caractère distinctif au projet. En effet, en le laissant à l’état brut, le mélèze va se couvrir d’une patine argentée au fil des ans et prendre un aspect naturel parfaitement adapté au lieu. Les planches ajourées, disposées de sorte à laisser entrer la lumière, constituent un détail intéressant qui rappelle l’architecture rurale de la région. Contrastant avec cet aspect rustique du bâtiment, le métal, utilisé à certains endroits stratégiques, contribue à mettre en valeur le matériau bois en plus d’apporter une touche plus contemporaine à l’ensemble.

Équipe de projet : STGM architectes, BPR – Tetratech, Qualité Construction CDN et SNC – Lavalin.

 

3) CONCEPT STRUCTURAL ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

Non pas une, mais distinctions ont été remises à l’Édifice GlaxoSmithKline Inc., situé dans le parc technologique de Québec : le prix Concept structural et le prix Développement durable (Ex æquo).

Avec sa forme oblongue à la signature singulière, ce bâtiment administratif de la compagnie GlaxoSmithKline se démarque dans le Parc technologique du Québec métropolitain. La géométrie unique de sa charpente n’est toutefois pas son seul attrait : en effet, l’édifice abrite des espaces intérieurs spectaculaires à la structure de bois lamellé-collé apparente, dont les colonnes de bois rond à section variable descendent du plafond pour s’imposer de manière théâtrale. La conception transparente des façades permet à la lumière naturelle d’envelopper les éléments structuraux et d’exposer la structure de bois dans toute sa splendeur.

Derrière l’esthétisme impressionnant de cette structure se cache un travail d’ingénierie remarquable, mis en valeur par la forme courbe du toit. La structure de bois présente en effet des poutres rectangulaires arquées à double point d’inflexion, s’incurvant dans un sens puis dans l’autre. Cette prouesse technique constitue une première au Québec. Le choix du matériau bois se prêtait parfaitement à ce design unique.

L’utilisation du bois dans la conception du bâtiment reflète d’ailleurs une grande préoccupation pour l’environnement et le confort des occupants. En plus des espaces chaleureux et confortables, l’édifice intègre une ventilation naturelle, un système de géothermie ainsi que plusieurs autres technologies visant à en réduire l’impact environnemental. Le jury souligne également le souci environnemental des concepteurs lors de la construction, qui a permis de détourner du site d’enfouissement près de 92 % des déchets de chantier.

Équipe de projet : Coarchitecture, Verreault construction, Pageau Morel et associés inc., Nordic Structures Bois et SDK.

 

4) REVÊTEMENTS EXTÉRIEURS

Le prix Revêtements extérieurs a été attribué au Pavillon d’accueil du Parc linéaire du Lac Saint-Charles, à Québec.

Abritant un organisme destiné à promouvoir l’écologie et le milieu naturel du Lac Saint-Charles, ce bâtiment, situé à l’embouchure du lac, est un véritable éloge à la nature qui l’entoure. Le projet s’inspire savamment du paysage environnant et exprime un lien étroit avec ce dernier. La beauté naturelle du bois a permis cette intégration respectueuse dans l’environnement immédiat sans compromettre la créativité du projet, qui présente un revêtement extérieur distinctif contribuant à enrichir le parcours des visiteurs.

Composé d’éléments horizontaux en pin blanc, le parement du bâtiment est riche et varié. Le jury s’est dit charmé par les différentes textures et la variation des teintes en harmonie avec celles présentes sur le site. L’agencement se fait d’ailleurs de façon rythmée, ajoutant du dynamisme à l’ensemble. Le choix d’un parement extérieur en bois répondait également aux préoccupations écologiques de l’organisme occupant le bâtiment, le pin blanc étant une essence locale.

Équipe de projet : Ville de Québec, BGLA, Escaléra et BPR.

 

5) DESIGN INTÉRIEUR

Le prix Design intérieur a été décerné au projet d’ajout d’un cinquième étage en bois d’ingénierie sur l’Édifice Complan, situé sur le boulevard Laurier, à Québec.

L’ajout d’un cinquième étage en bois lamellé-collé sur l’édifice de béton existant, une première au pays, constitue un projet distinctif qui impressionne le visiteur autant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Les architectes ont su exploiter de manière efficace les avantages de ce type de structure afin de créer un environnement de travail alliant esthétisme et confort pour les occupants.

Offrant un cachet unique aux espaces à bureaux de cet étage, la structure de bois laissée apparente est la clé du design des lieux. Le jury a particulièrement aimé le contraste que propose la structure de bois avec les milieux habituels de bureaux, mais également dans le design intérieur de l’ensemble de l’immeuble. Entrant dans un édifice en béton, le visiteur qui arrive sur cet étage ne peut qu’être émerveillé par la chaleur et la beauté naturelle du bois ainsi que par la vue époustouflante sur le fleuve et les ponts de Québec. Le plafond en lamellé-collé, laissé apparent, participe à l’esthétisme des lieux. De plus, les lattes de bois qui servent de parement de cloisons et de plafonds dans les toilettes et ailleurs sur l’étage constituent un rappel intéressant de la structure.

Équipe de projet : CGBWSTUDIO, Laplante Saucier Ingénieurs Conseils, Civilec Consultants inc., Les maîtres d’oeuvre Hovington Gauthier Architectes, Nordic Structures Bois, Construction Citadelle inc. et Thermeca, service de génie.

 

Mentionnons également que le jury a décidé d’octroyer une mention spéciale à Station Blü, un complexe de villégiature situé à Saint-Tite-des-Caps, dans la région de la Côte-de-Beaupré. L’intégration des bâtiments, simple et harmonieuse, ainsi que les transitions intérieures et extérieures réfléchies font de ce projet un ensemble cohérent et habile.

 

Pour connaître tous les récipiendaires 2013 : www.cecobois.com

(Source : cecobois)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *