uncategorized
11:15 10 septembre 2021 | mise à jour le: 9 septembre 2021 à 09:34 Temps de lecture: 3 minutes

La parole aux candidats

La parole aux candidats
Photo: Twitter - Élections CanadaLes élections fédérales canadiennes de 2021 ont lieu le 20 septembre.

Beauport Express vous présente les candidats dans la circonscription de Beauport-Limoilou à l’aide de trois questions ciblant des enjeux majeurs.

Camille Esther Garon, Nouveau Parti Démocratique

Camille Esther Garon est agente de développement, organisatrice d’événements, animatrice et conférencière. Elle initie plusieurs projets touchant l’inclusion et l’équité afin de donner une représentation, une visibilité et des espaces par et pour les citoyens de tous les horizons.

Québec Hébdo : Sur quels principaux aspects locaux doit s’appuyer la relance postpandémie?

Camille Esther Garon : «Tout en assurant les mesures de santé publique, je veux prôner une relance économique juste et équitable pour tous. La première chose que je ferai une fois élue est de soutenir les initiatives et l’économie locale dans Beauport–Limoilou. Il sera important d’investir dans les petites et moyennes entreprises de Beauport–Limoilou, notamment dans la qualification de la main-d’œuvre. Nous voulons aussi mettre sur pied un revenu minimum garanti et instaurer un salaire minimum à 15$ l’heure.»

QH : Quelles sont vos priorités en matière de transport régional?

CEG : «Afin de s’attaquer à l’urgence climatique, ma priorité sera de soutenir les projets d’infrastructure de transport en commun. Tout d’abord, le tramway est une priorité dans Beauport–Limoilou. Nous devons nous assurer d’améliorer la qualité de l’air et cela passe par soutenir le transport en commun afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ensuite, nous avons une autre priorité parmi nos liens et c’est le pont de Québec, joyau de notre patrimoine. Il faut accentuer le transport en commun entre les deux rives, notamment via le vieux pont qu’on doit rafraîchir sans délai.»

QH : Et l’environnement, comment on s’en occupe dans l’immédiat?

CEG : «Pour commencer, il faut investir massivement dans les transports collectifs et réduire les émissions de GES pour assurer une saine qualité d’air.  De plus, le NPD va s’appuyer sur la loi canadienne sur la carboneutralité, en fixant un objectif ambitieux de réduction de nos émissions de gaz d’au moins 50% par rapport aux niveaux de 2005, d’ici 2030. Enfin, nous éliminerons les subventions aux combustibles fossiles et mettrons en place des budgets carbone. Pour terminer, sur le plan local, je veux que soient financés les initiatives et les organismes environnementaux locaux verts.»

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *