uncategorized
14:25 17 avril 2020 | mise à jour le: 17 avril 2020 à 14:25 temps de lecture: 3 minutes

François Legault fait son mea culpa

François Legault fait son mea culpa
François Legault a mentionné qu'il n'est pas facile de négocier avec les syndicats, mais il a refusé de leur faire porter le chapeau pour la crise dans les CHSLD. (Capture d'écran - Radio-Canada)

COVID-19. Le point de presse quotidien de François Legault a encore une fois mis l’emphase sur la crise dans les CHSLD du Québec où le coronavirus a frappé le plus fort. Le premier ministre québécois n’a pas hésité à prendre une partie du blâme sur la situation actuelle des ainés dans la province.

«Je me pose des questions sur ce que j’aurais pu faire de différent depuis que je suis en poste. Avant la crise, j’aurais dû augmenter les salaires des préposés au bénéficiaire et ce, même sans l’accord des syndicats. Je prends la pleine responsabilité de ce manque. Nous sommes entrés dans cette crise mal équipés au niveau des CHSLD et la situation a empiré par la suite», explique le dirigeant québécois.

Renfort en CHSLD

François Legault a également choisi d’apporter certaines précisions sur certaines critiques que le site web jecontribue a reçu. «Il y a plus de 57 000 personnes qui ont offert d’aider et nous avons retenu 4676 personnes pour venir travailler en soins de santé. Pour être certain que nous n’oublions personne possédant les bonnes compétences, j’ai demandé à mon monde de refaire un tour de roue de toutes les candidatures. Je veux également remercier les 2000 médecins qui vont venir nous prêter main forte ainsi que Justin Trudeau pour l’envoi de 125 militaires avec une formation en santé. Ce sont des bonnes nouvelles.»

Besoins en agriculture

Le premier ministre a également annoncé la mise en place d’un programme pour aider les agriculteurs du Québec. «Avec la crise, on constate que nous devons être plus autonomes sur nos besoins en nourriture au Québec. Il y aura l’installation d’un programme de bonification pour les personnes qui décident d’aller travailler dans les champs pour aider nos agriculteurs. J’invite tous ceux qui ont perdu leurs emplois à y aller», affirme le premier ministre tout en spécifiant que plus de détails seront donnés aujourd’hui sur ce nouveau programme gouvernemental de 45M$.

Plusieurs scénarios à l’étude

Si on enlève la région de Montréal, Laval, l’Estrie et une partie de la Mauricie, François Legault estime que la situation va plutôt bien dans la majorité des régions du Québec. «Je crois que nous sommes en contrôle et nous étudions plusieurs situations différentes pour la reprise des activités dans les régions où ça va bien. Les entreprises qui sont en mesure de respecter les mesures de distanciation sociales seront priorisées. Pour les écoles, la santé est cruciale. Tant que ce n’est pas sécuritaire, il n’y aura pas de décision positive en ce sens.»

Le docteur Horacio Arruda a également confirmé que le pic du nombre de cas est atteint aujourd’hui.

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Denis Beaulé

    À nouveau, aujourd’hui aussi…

    Aujourd’hui aussi, comme avant-hier, Legault a été haut de gamme
    Ce qui diffère éminemment d’haut de ‘game’…

    Car, de fait, cette année, il n’y en a pas de ‘game’ possible.
    On ne peut qu’acter franc, ouvert, ‘plain’.

    Il n’y a pas de ‘tactique’, plus ou moins ‘futée’.

    Certes, incombe-t-il de devoir encore choisir.

    Par exemple, entre positions de plus ou moins grande exposition
    plus ou moins rapide, à fin de reprise de… moral, d’immunisation
    ou pour quelque autre raison semblable.

    Mais en ce moment, on n’est plus en mode ‘calcul’ petite politique
    P’t’être reviendra-ce, cela, et p’t’être plus tôt que tard, mais pas là.