uncategorized
14:25 9 avril 2020 | mise à jour le: 9 avril 2020 à 14:25 temps de lecture: 2 minutes

Éviter les rassemblements pour Pâques

Éviter les rassemblements pour Pâques
Le point de presse quotidien fera relâche pour la première fois dimanche a annoncé François Legault. (Photo capture d'écran Société Radio-Canada)

COVID-19. Le point de presse quotidien de François Legault ciblait particulièrement les personnes âgées. Le premier ministre québécois a exigé que la population québécoise évite de visiter les aînés à l’aube du congé pascal.

«Je veux rendre hommage à nos aînés. On a un devoir de mémoire à l’égard de ceux qui ont bâti le Québec. On a un devoir de les protéger. C’est pour cela que je demande de ne pas aller visiter vos parents pour la fête de Pâques. Appelez-les à la place», précise le dirigeant.

Près du sommet

Avec 41 nouveaux décès, qui portent le nombre de décès à 216 depuis le début de la crise, le patron du Québec avait des bonnes nouvelles à donner à la population. «Je sais que le nombre est important, mais on s’y attendait. On est à quelques jours d’atteindre le sommet et ça devrait diminuer par la suite. Si tout se passe bien, on pourra reprendre graduellement certains secteurs de l’économie.

Deux facteurs pour le déconfinement graduel

Les six CHSLD les plus touchés par la crise se situent loin de la région de Québec. (Photo capture d’écran Société Radio-Canada)

Avec 99% des décès touchant une population de 60 ans et plus, la population âgée devra prendre son mal en patience. L’âge n’est pas seulement un facteur alors que certaines régions sont plus touchées que d’autres, dont celle de Montréal.

«Nous avons encore besoin de plus de données pour savoir s’il y a des régions qui vont rouvrir avant d’autres. Une chose certaine est que les secteurs économiques qui seront en mesure de respecter la distanciation sociale seront priorisés. Nous allons bientôt présenter un plan étagé pour la réouverture. Nous avons procédé au confinement par étape et le déconfinement sera fait de la même façon», précise le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *