16:55 4 février 2019

Gronkowski réalise deux attrapés lors de ce qui pourrait être son dernier match

Gronkowski réalise deux attrapés lors de ce qui pourrait être son dernier match

ATLANTA — Rob Gronkowski s’est frayé un chemin, a déjoué deux joueurs des Rams de Los Angeles, et il a mis la table pour le seul touché inscrit par les Patriots de la Nouvelle-Angleterre lors du 53e Super Bowl grâce à un spectaculaire attrapé de 29 verges à la porte des buts.

S’il s’agissait de sa dernière performance en carrière, l’ailier rapproché des Patriots aura réussi une sortie tout en finesse.

Quel a été son attrapé le plus significatif en carrière?

«À toi de me le dire, a répondu Gronkowski, à la suite de la sixième conquête du Trophée Lombardi des Patriots lors de laquelle les hommes de Bill Belichick ont battu les Rams 13-3, dimanche soir. Il est là. J’adore faire des attrapés époustouflants comme celui-là.»

Et c’est ce qu’il a fait tout au long de ses neuf années dans la NFL.

À 29 ans, Gronkowski a remporté trois Super Bowl et il est l’un des joueurs les plus dominants à sa position.

Mais, les questions quant à son avenir ont fait couler beaucoup d’encre tout au long de la saison. De nombreuses blessures aux genoux, à la cheville et aux bras font douter de sa capacité à demeurer sur le terrain pour plusieurs années encore.

«Ce soir, il est question de célébration. Ma décision sera prise dans une semaine ou deux, a fait savoir Gronkowski après le match. Parce que ce soir, tout ce qui importe, c’est de célébrer avec mes coéquipiers. C’est ça qui me préoccupe pour l’instant.»

Gronkowski a quitté le Mercedes-Benz Stadium en boitant après avoir subi une blessure aux quadriceps à la suite d’un plaqué au troisième quart.

«Oui, mes quadriceps me font souffrir, a-t-il mentionné. Je ne peux presque plus marcher en ce moment.»

Il a cependant été très actif physiquement lorsque ça comptait le plus. Il a réalisé ses deux gros attrapés de la soirée après avoir été violemment plaqué au sol.

Gronkowski a conclu la rencontre avec des gains de 87 verges en six attrapés, dont deux d’entre eux ont permis aux Patriots d’atteindre la zone payante. Alors que le pointage était égal 3-3, Tom Brady a rejoint l’ailier rapproché pour un gain de 18 verges lors du premier essai. Deux jeux plus tard, les Patriots devaient réaliser des gains de trois verges au second essai. À la ligne de 31 des Rams, Brady a alors repéré Gronkowski sur les lignes de côté, à gauche du terrain.

Brady a lancé une fusée en direction de Gronkowski, qui s’est étendu de tout son long pour attraper le ballon et mener son équipe à la porte des buts.

«Lorsque c’est un moment crucial, je trouve toujours un moyen», a expliqué Gronkowski.

Et durant quelques instants, on se sentait comme dans le bon vieux temps.

Brady et Gronk.

«C’était un attrapé incroyable, a reconnu Brady. C’est un coéquipier incroyable, un ami, et je suis juste tellement fier de ce qu’il a fait pour notre équipe. Il a connu un excellent match.»

David Andrews a ajouté : «C’était un attrapé d’enfer. Les meilleurs joueurs se distinguent lors des moments les plus importants.»

Sur le jeu suivant, Michel s’est faufilé dans la mêlée pour inscrire le seul majeur de la rencontre, donnant les devants aux Patriots pour de bon.

«Tom (Brady) m’a lancé le ballon et je devais faire un jeu, a soutenu Gronkowski. Je me positionne là où il a besoin de moi. Il sait qu’il peut me faire confiance et qu’il peut me lancer le ballon, parce que je vais l’attraper.»

Mais combien de temps encore Brady pourra-t-il compter sur son fier acolyte?

Gronkowski a effleuré la question de la retraite à toutes les fois que le sujet est venu sur la table. Il doit toutefois empocher 9 millions US$ en salaire de base la saison prochaine — un montant costaud pour un joueur vieillissant dont la santé a toujours été un problème.

Même s’il souhaite poursuivre sa carrière, les Patriots pourraient le remercier dans les prochains mois.

Et, si c’est le cas, Gronkowski et les Patriots seront tous les deux sortis vainqueurs. Comme ils l’ont souvent fait.

«Je vais vous dire ceci: C’était l’année la plus satisfaisante de ma carrière, a avoué Gronkowski. Comment nous nous sommes unis face aux obstacles qui se sont dressés sur notre chemin, du début du camp d’entraînement jusqu’à aujourd’hui, c’est tout simplement surréaliste.»

Dennis Waszak Jr., The Associated Press

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *