17:00 4 février 2019

L’audience de détermination de la peine de McArthur s’est amorcée lundi

L’audience de détermination de la peine de McArthur s’est amorcée lundi

TORONTO — L’audience de détermination de la peine pour le tueur en série qui a terrorisé le village gai de Toronto pendant plusieurs années s’est ouverte lundi.

Le procureur Michael Cantlon a prévenu la famille, les amis et d’autres personnes présentes dans la salle d’audience que les détails des meurtres commis par Bruce McArthur devront être exposés au tribunal, qu’ils seront horribles et pourraient même donner la nausée.

McArthur, âgé de 67 ans, a plaidé coupable la semaine dernière à huit chefs de meurtre au premier degré. Le paysagiste indépendant a admis avoir agressé sexuellement plusieurs de ses victimes avant de les assassiner; certains de ces hommes portaient aussi des traces de ligature.

La police a retrouvé les biens de certaines victimes dans l’appartement de McArthur, notamment un bracelet, des bijoux et un carnet de notes. Les enquêteurs ont également trouvé dans la chambre de McArthur un sac de sport contenant du ruban adhésif, un gant chirurgical, une corde, des attaches autobloquantes en plastique et des seringues, et ils ont retracé l’ADN de plusieurs victimes à l’intérieur de sa camionnette.

La police a arrêté McArthur il y a un an et l’a finalement accusé des meurtres de Selim Esen, Andrew Kinsman, Majeed Kayhan, Dean Lisowick, Soroush Mahmudi, Skandaraj Navaratnam, Abdulbasir Faizi et Kirushna Kanagaratnam.

Tous ces hommes avaient été portés disparus dans le quartier gai de Toronto entre 2010 et 2017. Les policiers affirment avoir retrouvé les restes de sept hommes dans de grands bacs à fleurs d’une propriété torontoise où McArthur avait travaillé comme paysagiste; les restes de la huitième victime ont été retrouvés dans un ravin à proximité.

«Pendant des années, les membres de la communauté LGBTQ ont cru être la cible d’un tueur, a déclaré M. Cantlon au tribunal, lundi matin. Ils avaient raison.»

La Presse canadienne

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *