21:08 1 février 2019 | mise à jour le: 4 février 2019 à 12:27 temps de lecture: 3 minutes

Le Canada et la Slovaquie font jeu égal en lever de rideau de la Coupe Davis

Le Canada et la Slovaquie font jeu égal en lever de rideau de la Coupe Davis

BRATISLAVA, Slovaquie — Le Canada et la Slovaquie ont divisé les honneurs des deux premiers simples lors de la première journée de leur confrontation de qualification de la Coupe Davis, pavant la voie à un match crucial de double qui mettra à l’épreuve le talent des jeunes Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime.

Shapovalov a d’abord donné l’avantage au Canada avec une victoire de 6-4 et 7-5 aux dépens de Filip Horansky. Mais Martin Klizan a ensuite eu raison de Auger-Aliassime 7-5, 6-3 pour créer l’égalité.

Le jeune duo sera très probablement mis à l’épreuve lorsque le duel reprendra, samedi. Les deux joueurs uniront leurs efforts face à Filip Polasek et Igor Zelenay, puis Shapovalov est désigné pour affronter Klizan et Auger-Aliassime a rendez-vous avec Horansky dans les simples inversés.

L’équipe gagnante se qualifiera pour la finale de la Coupe Davis en novembre prochain à Madrid.

«Le simple et le double le même jour n’a rien de nouveau, a précisé Auger-Aliassime. De toute évidence, les deux équipes vont avoir du mal, mais nous devons être à notre meilleur niveau.»

Le capitaine de l’équipe, Frank Dancevic, a déclaré qu’aucun changement n’est prévu, samedi.

Shapovalov, âgé de 19 ans et originaire de Richmond Hill, en Ontario, a eu raison de Horansky, classé au 219e rang mondial, lors du premier match en carrière entre les deux. Shapovalov a obtenu le bris contre Horansky à deux reprises et il a effacé les trois balles de bris contre lui dans un match qui a duré une heure et 22 minutes.

«Je pense qu’il a joué comme un joueur du top-50, a mentionné Shapovalov.

«J’ai très bien servi, ce qui m’a permis de gagner des points importants et de continuer de mettre de la pression sur lui. Je pense que mon expérience m’a beaucoup aidé aujourd’hui.»

Auger-Aliassime, âgé de 18 ans et classé au 106e rang mondial, a bien entrepris son match contre Klizan, s’emparant d’une avance rapide de 5-2 au premier set avant de perdre cinq jeux d’affilée face au Slovaque, 38e joueur mondial.

Klizan a réussi trois bris contre Auger-Aliassime au deuxième set, y compris au jeu décisif, pour conclure le match en une heure et 36 minutes.

Auger-Aliassime, qui fait ses débuts en Coupe Davis, a commis 45 fautes directes dans le match, contre 32 pour Klizan.

«Je crois qu’il est parvenu à trouver son rythme et a commencé à appliquer de la pression, a reconnu Auger-Aliassime. J’ai raté ma chance à 5-2, 0-30 sur son service. J’avais le vent dans les voiles, mais à partir de ce moment-là, il a haussé son niveau de jeu et a joué de mieux en mieux.»

La Presse canadienne

Articles similaires