15:00 2 février 2019 | mise à jour le: 4 février 2019 à 12:27 temps de lecture: 4 minutes

Voici comment les Patriots peuvent gagner le Super Bowl devant les Rams

Voici comment les Patriots peuvent gagner le Super Bowl devant les Rams

ATLANTA — Le Super Bowl est devenu une sorte de rituel annuel pour les Patriots de la Nouvelle-Angleterre à l’ère Tom Brady et Bill Belichick.

La formation de la Nouvelle-Angleterre s’apprête à disputer le match crucial pour une troisième année consécutive et pour la neuvième fois au total avec les deux hommes dans la formation malgré une saison éprouvante qui semblait vouée à l’échec après que Julian Edelman ait écopé d’une suspension de quatre matchs pour avoir utilisé des produits prohibés améliorant les performances, un départ en dents de scie, plusieurs blessures et l’arrivée et le départ abrupt de Josh Gordon.  

Néanmoins, alors qu’ils se préparent en vue de leur affrontement de dimanche face aux Rams de Los Angeles, il est difficile d’imaginer les Patriots — largement favoris — quitter le Mercedes-Benz Stadium sans leur sixième trophée Lombardi.

Et l’une des raisons principales qui laissent croire que les Patriots vont remporter le précieux trophée dimanche: leur quart-arrière, Brady.

Évidemment, il est âgé de 41 ans. Et, oui, il a montré quelques signes de déclin lors de sa 19e saison à la barre de l’équipe. Mais il vient tout de même signer deux victoires impressionnantes en éliminatoires, ce qui regarde mal pour les Rams.

Il a d’abord eu le dessus sur Philip Rivers. Il a par la suite aidé les Patriots à défaire Patrick Mahomes et les Chiefs de Kansas City dans la finale d’association en orchestrant la séquence gagnante en prolongation.

Brady a maintenu une moyenne de 267,5 verges par la passe en éliminatoires avant de souffler ses 40 bougies. Depuis qu’il a atteint le plateau des 40 ans, il a réussi à obtenir 364,6 verges par la voie des airs.

«C’est une longue saison. C’est un peu comme escalader une montagne, a expliqué Brady. Tu as de très bons moments et il y a aussi des malchances qui se produisent. Tu dois définir ton rythme alors que tu es en pleine action. Le but est de se rendre jusqu’au sommet et il n’y a qu’une seule équipe qui peut le faire.»

Le secondeur Elandon Roberts a assuré qu’il était impossible de quantifier l’impact qu’a eu Brady sur l’équipe cette saison.

«Je pourrais vous faire une liste, mais il se pourrait que je manque de papier», a dit Roberts.

Alors qu’il a plusieurs moments cette saison où ils ont été dépendants du talent de Brady, cette campagne s’est distinguée particulièrement en raison du fait qu’il a eu de l’aide de ses coéquipiers, qu’ils continuent de fier à lui.

La recrue Sony Michel a revigoré le jeu au sol, inscrivant cinq touché par la course. Il s’agit d’un record pour une recrue dans la NFL. Rex Burkhead, James White et James Develin ont eux aussi donné un coup de main à Brady.

Ce qui a permis aux Patriots de rapidement connaître du succès.

Les Patriots ont été dominés par leurs adversaires 24-3 lors du premier quart, à leurs huit dernières apparences au Super Bowl. Ils sont désireux de changer le vent de côté et ils l’ont prouvé en se procurant d’importantes avances face aux Chargers et aux Chiefs.

L’unité défensive a elle aussi élevé son jeu d’un cran, notamment grâce au travail acharné de Stephon Gilmore.

Et il y a inévitablement l’expérience jouera en faveur de la formation de la Nouvelle-Angleterre. Vingt-cinq joueurs de la formation ont déjà deux matchs du Super Bowl derrière la cravate.

De l’autre côté, seulement quatre joueurs des Rams ont déjà participé au Super Bowl.

Brady a fait une sortie publique cette semaine indiquant qu’il n’était absolument pas question de retraite et qu’il souhaitait jouer jusqu’à l’âge de 45 ans.

Même s’il ne songe pas tout de suite à la fin, Brady ne tient pas pour acquis le match de dimanche.

«J’adore jouer, a mentionné Brady. Je crois qu’à ce stade-ci, tout le monde est fatigué et un peu amoché, mais en même temps, c’est l’une des meilleures opportunités de ta vie. Ce sera un match très difficile à gagner. Je suis excité.»

Kyle Hightower, The Associated Press



Articles similaires