22:57 3 février 2019

Drouin tranche en prolongation et le Canadien défait les Oilers 4-3

Drouin tranche en prolongation et le Canadien défait les Oilers 4-3

MONTRÉAL — Carey Price a fermé la porte à Connor McDavid et Leon Draisaitl en prolongation, puis Jonathan Drouin a mis fin au débat, permettant au Canadien de conclure son week-end en battant les Oilers d’Edmonton 4-3, dimanche.

Price a dû être alerte quand les deux attaquants étoiles des Oilers ont pu se présenter à deux contre zéro devant lui. Le repli de Jeff Petry a semblé surprendre Draisaitl et McDavid a eu de la difficulté à maîtriser la remise de son coéquipier. Price a ensuite frustré Darnell Nurse et Draisaitl à bout portant.

Le brio de Price a mis la table pour Drouin, qui a joué les héros après 58 secondes de jeu en période supplémentaire. Drouin a inscrit son 15e but de la saison en touchant la cible grâce à un tir des poignets dans la partie supérieure du filet.

Le Tricolore a évité de terminer le week-end du Super Bowl avec deux revers consécutifs, après avoir perdu en prolongation face aux Devils du New Jersey la veille. Un jour après avoir encaissé une cinquième défaite quand il mène après deux périodes (14-2-3), le Tricolore a inscrit une septième victoire quand il est en retard au pointage après 40 minutes de jeu (7-13-0).

«Carey a été sensationnel en prolongation pour nous permettre de l’emporter, a noté l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. Quand ces deux-là (McDavid et Draisaitl) sont sur la patinoire, ils vont obtenir des occasions de marquer. (…) Ils ont eu une belle occasion, mais nous avons un peu joué de chance. Mais parfois, il vous faut un peu de chance pour gagner. La chance était de notre côté cet après-midi et hier (samedi), non.»

Max Domi a amassé un but et une aide, tandis que Shea Weber, en avantage numérique, et Jesperi Kotkaniemi ont aussi marqué en temps réglementaire pour le Canadien (29-18-6).

Price a effectué 21 arrêts, lui qui était de retour devant le filet après avoir cédé sa place à Antti Niemi la veille puisqu’il devait purger une suspension d’une partie pour ne pas être allé au match des étoiles.

Draisaitl a réussi un doublé et McDavid a aussi touché la cible pour les Oilers (23-24-5), qui ont encaissé un cinquième revers de suite (0-3-2). Nurse et Ryan Nugent-Hopkins ont récolté chacun deux aides et Mikko Koskinen a repoussé 23 tirs.

Ce ne sont pas les occasions qui ont manqué au Tricolore lors du premier vingt et Weber a ouvert le pointage en avantage numérique après seulement 2:23 de jeu.

Les Oilers ont toutefois été en mesure de rentrer au vestiaire dans une impasse de 1-1, après que Draisaitl eut inscrit son premier but du match à 9:44, soit deux secondes après la fin d’une punition à Domi.

Le no 13 du CH a relancé le Tricolore après 1:09 de jeu en deuxième, mais l’indiscipline des locaux a encore une fois ouvert la porte aux Oilers. McDavid et Draisaitl ont complété des séquences similaires en avantage numérique, tirant dans des filets ouverts après que Price eut accordé des retours.

Alors qu’il commençait à se faire tard pour le Canadien, Kotkaniemi a nivelé le pointage avec 6:25 à faire. Le Finlandais a tiré du revers dans le haut du filet, quelques instants après qu’il eut raté son tir en entrée de zone.

Drouin a finalement permis au Tricolore d’avoir le dernier mot.

Le Canadien a perdu les services de Paul Byron en milieu de deuxième période. À son deuxième match après avoir purgé une suspension de trois rencontres, Byron a semblé se blesser au poignet gauche quand il a encaissé une mise en échec de Matt Benning le long de la rampe. Après le match, Julien s’est contenté de dire que Byron allait devoir subir des examens lundi.

Victor Mete a été plus chanceux. Le défenseur est resté étendu sur la patinoire en première période, après qu’il eut été projeté tête première contre la bande par Milan Lucic. Mete était de retour à son poste au début du deuxième vingt et il a complété le match.

Le Canadien disputera son prochain match mardi, quand les Ducks d’Anaheim seront de passage au Centre Bell.

Échos de vestiaire

Jonathan Drouin décrit son but gagnant:

«J’ai vu Phil (Danault) foncer au filet, ce qui a attiré son couvreur. Ça m’a donné la chance de couper vers le centre et j’ai décoché un bon lancer. Je ne pouvais pas vraiment mieux placer la rondelle.»

Brendan Gallagher commente la deuxième période du Canadien:

«Nous savions que nous devions fournir un meilleur effort, ce n’était pas une très bonne période de notre part. Habituellement cette saison, nous gérons mieux nos temps faibles, ce ne fut peut-être pas le cas cette fois-ci. Heureusement, nous accusions seulement un retard d’un but. Nous avions l’occasion de nous regrouper pendant l’entracte et nous avons réussi à venir de l’arrière.»

Victor Mete n’a jamais craint le pire à la suite de sa chute dangereuse en première période:

«J’étais dans une bataille et nous (Lucic et lui) allions vers la rondelle. Il est un peu plus gros que moi et il m’a battu en me frappant. Je n’ai pas été en mesure de me protéger parce que j’étais trop loin de la rampe. Je suis tombé, mais je me sentais bien quand je me suis relevé.»

Alexis Bélanger-Champagne, La Presse canadienne