11:01 2 février 2019

Reprise ce matin du service de traversier reliant Matane-Baie-Comeau-Godbout

MONTRÉAL — Le service de traversier reliant Matane-Baie-Comeau-Godbout doit reprendre samedi matin avec un premier départ à 8h de Matane vers Godbout, suivi d’un départ de Godbout vers Matane à 17h.

Le service sera assuré par le NM CTMA Voyageur, qui prend ainsi le relais du NM CTMA Vacancier qui a été déployé ailleurs pour assurer la desserte des Îles-de-la-Madeleine.

Dans un communiqué, la Société des traversiers du Québec (STQ) indique aux usagers qu’il serait préférable de réserver par téléphone en raison de restrictions quant au nombre de passagers sur le navire. Ils peuvent toutefois se tourner vers les vols aériens, selon l’horaire prévu.

Au cours des deux derniers jours, les conditions de navigation défavorables en raison de la météo, des vents et des glaces ont causé bien des maux de tête à la Société des traversiers, notamment dans la région de Québec

Dans la Vieille-Capitale, le service a finalement pu reprendre vendredi matin entre Québec et Lévis, après l’annulation de toutes les traversées en raison des glaces sur le fleuve. La STQ rappelle d’ailleurs que toutes les traversées sont assujetties aux conditions climatiques et aux transports d’urgence.

À Tadoussac-Baie-Sainte-Catherine, ce sont toutefois des problèmes techniques qui ont affecté l’heure des départs vendredi.

Les nombreux problèmes de la STQ, particulièrement sur les liaisons maritimes entre la Côte-Nord, la Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent, ont défrayé les manchettes depuis la période des Fêtes.  Ils ont fini par coûter le poste du président-directeur général par intérim de la Société des traversiers, François Bertrand. Son congédiement a été annoncé jeudi par le ministre des Transports, François Bonnardel, qui n’a pas  caché son mécontentement pour diverses raisons.

Rappelons que le navire F.-A.-Gauthier est en cale sèche depuis le 14 janvier au chantier maritime Davie, de Lévis, afin d’identifier un problème constaté avec ses propulseurs et le corriger avant de pouvoir reprendre du service sur la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout .

Le ministre Bonnardel a vivement déploré qu’un bateau neuf, avec seulement trois ans de service, se retrouve hors service pour  huit mois sans aucune solution de rechange pour les camionneurs et les résidants de ces régions éloignées, avant l’intervention du gouvernement.

Le ministre a parlé d’un «manque de planification grave». Il a imputé une partie du blâme au précédent gouvernement libéral.

La Presse canadienne