19:25 2 février 2019 | mise à jour le: 4 février 2019 à 12:27 temps de lecture: 2 minutes

Polytechnique Montréal cherche à inspirer la relève en génie électrique

MONTRÉAL — Le département de génie électrique de Polytechnique Montréal accueille samedi des étudiants de partout à travers le Québec afin d’inspirer une relève dans ce domaine encore méconnu.

Quelque 160 jeunes des secteurs collégial et secondaire participent à la finale du concours «Déplace de l’air à Poly!», qui consiste à concevoir une éolienne miniature fonctionnelle en seulement trois heures avec le matériel mis à leur disposition.

Le professeur et directeur du département de génie électrique, Yves Goussard, espère leur démontrer que la matière — qui peut leur paraître abstraite lorsque présentée en classe — est en fait «quelque chose de très concret et aussi amusant».

«Le génie électrique est présent dans tout un tas d’appareils ou de dispositifs qu’on utilise dans notre vie de tous les jours, et les gens n’en sont pas nécessairement conscients», relève-t-il.

«Si les appareils que vous avez chez vous sont intelligents, c’est parce qu’il y a quelqu’un pour leur donner cette intelligence. Et ce quelqu’un, c’est entre autres les ingénieurs électriques», fait-il valoir.

Par ailleurs, ce n’est pas un hasard si le concours porte sur une source d’électricité renouvelable, conclut-il, alors que les ingénieurs électriques joueront assurément un rôle-clé face aux défis de demain.

La Presse canadienne

Articles similaires