10:54 4 février 2019

Pacte pour la transition: d’ex-ministres de l’Environnement écrivent à Legault

MONTRÉAL — Six anciens ministres de l’Environnement du Québec unissent leurs voix pour demander par écrit au gouvernement Legault de faire adopter le projet de loi sur le climat soumis en décembre par l’auteur et metteur en scène Dominic Champagne au nom des signataires du Pacte pour la transition.

Dans une lettre transmise lundi au premier ministre et dont Le Devoir a obtenu copie, Clifford Lincoln, Lise Bacon, Paul Bégin, Thomas Mulcair, Daniel Breton et Isabelle Melançon favorisent l’adoption dès maintenant par l’Assemblée nationale du projet de loi visant à assurer le respect des obligations climatiques du Québec.

Cette proposition législative fixe des objectifs de réduction des gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050 et suggère de les rendre obligatoires. Le projet de loi prévoit aussi d’obliger le gouvernement à faire en sorte que tous les règlements et lois adoptés par l’État québécois respectent l’atteinte de ces cibles.

Les six signataires décrivent leur initiative comme un geste sans précédent qui franchit la partisanerie politique afin de répondre à l’urgence climatique. Leur déclaration est accompagnée d’une lettre signée par 18 professeurs de droit de l’environnement qui appuient l’adoption du projet de loi.

Peu après l’élection de son gouvernement, M. Legault a eu un entretien avec Dominic Champagne, qui a ensuite dit avoir été agréablement surpris, ayant senti une volonté du premier ministre de répondre aux demandes.

Le Pacte de transition demande au gouvernement et aux citoyens de s’engager à agir rapidement pour freiner les dérèglements climatiques. Les adhérents relaient ainsi l’appel du GIEC, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, qui conclut qu’il reste deux ans aux États pour prendre des décisions fermes afin d’éviter un désastre irréversible.

 

La Presse canadienne