uncategorized
15:06 27 février 2018 | mise à jour le: 27 février 2018 à 15:06 temps de lecture: 3 minutes

L’autoroute Laurentienne deviendrait un boulevard urbain

Un projet de convertir l’autoroute Laurentienne en boulevard urbain est actuellement à l’étude à la Ville de Québec. 

Projet de boulevard urbain à Québec

Crédit photo – Atelier Design Urbain 2017, École d’architecture de l’Université Laval, sous la direction d’Erick Rivard

Le tronçon visé, d’axe nord-sud, s’étend de la rue Soumande jusqu’à la rue Prince-Édouard. Plusieurs organismes se rallient à ce concept de rues conviviales. En ce sens, Accès transports viables poursuit actuellement une tournée de mobilisation et d’information auprès des conseils de quartier concernés.

«Puisque le Ministère des transports du Québec (MTQ) entend élargir l’autoroute Laurentienne, il faut profiter de cette opportunité pour modifier le paysage à l’entrée de la ville», explique Étienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables.

«Un boulevard urbain permettra aux citoyens de Vanier, Saint-Roch, Saint-Sauveur, Limoilou et du quartier Lairet, d’optimiser leur qualité de vie. On doit s’inspirer des autres villes dans le monde telles que Milwaukee et Séoul qui ont réaménagé de façon remarquable certains quartiers jusque-là réservés aux automobilistes. La venue d’un boulevard urbain permettrait de revitaliser tout ce secteur de 130 hectares. Ainsi, le potentiel de l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres serait optimisé. Certaines projections démontrent que l’on pourrait accueillir plus de 6 200 nouveaux logements à proximité du centre-ville», poursuit M. Grandmont.

Parallèlement, deux groupes d’étudiants de maîtrise de l’École d’architecture de l’Université Laval, sous la direction d’Érick Rivard, architecte et chargé de cours, ont planché sur des propositions de projets. Cet atelier de recherche-création en design urbain a fait naître le projet de modifier en profondeur le paysage d’entrée de la ville, au nord du quartier Saint-Roch.

«Plusieurs professionnels du milieu, dont certains proviennent de la Ville de Québec, ont assisté à la présentation des projets des étudiants pour s’assurer que leur vision est en lien avec les grandes orientations de la ville. Les aspirations des futurs résidents doivent être prises en considération. Que recherchent-ils lorsqu’ils désirent s’acheter une résidence? Il faut respecter leur profil en leur offrant des maisons de ville, des duplex, de la copropriété et des appartements qui procurent un mode de vie qui ressemble à celui que l’on retrouve en banlieue. Un autre défi est de proposer des projets en fonction des 20 ou des 25 prochaines années, tout en respectant les attentes immédiates des contribuables», conclut Érick Rivard.

On peut consulter le travail des étudiants en visitant le site https://designurbain-ulaval.wixsite.com/a2017.

Le projet de convertir l’autoroute Laurentienne en boulevard urbain a pris naissance il y a quelques années, mais il a toujours été mis à l’écart pour diverses raisons. Cette fois, la Ville de Québec semble plus déterminée que jamais à le concrétiser.

Étienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables.

Crédit photo – Rénald Létourneau

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Jos Bleau

    Lol…