uncategorized
16:16 27 novembre 2017 | mise à jour le: 27 novembre 2017 à 16:16 temps de lecture: 4 minutes

Nouveau maire à Château-Richer

POLITIQUE. Le vent a soufflé à Château-Richer vers un renouveau. Tous les conseillers et le maire sortant, Frédéric Dancause, ont perdu leurs sièges au profit de l’équipe de Jean Robitaille, qui sera à la tête de la ville jusqu’en 2021.

Toute l’équipe de Jean Robitaille a été élue: Caroline Joncas Patry, Raynald Tremblay, Katia Cauchon, Joanne Pageau, Jean-Pierre Caron et Vincent Bourgeois.

(TC Media – Archives)

Des 3415 électeurs inscrits dans la municipalité, 1926 se sont prévalus de leur droit de vote. 53,49% des citoyens ont choisi le nouveau maire contre 42,72% pour M. Dancause. Le candidat indépendant, André Huot, a obtenu moins de quatre pourcents du suffrage.

Au lendemain des élections, le nouveau maire était fatigué, mais très satisfait des résultats. « Nous avions une grosse équipe à tasser et les citoyens ont parlé haut et fort », s’exclame-t-il. À quelques jours du vote, la tension dans la communauté était palpable. M. Robitaille estime qu’il était accusé de certaines maladresses par l’équipe sortante, dont un dossier de permis lié à l’exploitation d’une sablière. « Je n’ai jamais eu de permis qui m’a été refusé, en mon nom personnel. Ces propos sont diffamatoires », se défendait-il lors de la campagne. Il a même fait parvenir une mise en demeure à un citoyen, concernant de fausses allégations à son sujet. « Je suis encore en réflexion si je maintiendrai la poursuite. Ce n’est pas sa priorité pour l’instant », a-t-il mentionné.

Il veut cependant rassurer certaines personnes qui ont des craintes, M. Robitaille invite ces personnes à l’appeler et aller le voir. Il assure être ouvert à discuter de tous les sujets et enjeux.

« Nous sommes les représentants de tous les citoyens de Château-Richer et non de ceux qui ont voté pour nous », précise le nouveau maire.

PRIORITÉS

Jean Robitaille explique qu’il continuera les dossiers en cours, tels que la circulation et la sécurité routière, le développement des activités et des terrains de jeux et des loisirs. Il ajoute qu’avec la jeune population qui s’installe dans sa ville, c’est un besoin essentiel. Il y a aussi la problématique des égouts. « Nous sommes possiblement la ville qui a le plus de rejet dans l’environnement en terme d’eaux usées. On va travailler avec les ministères et trouver les fonds nécessaires », dit le maire. M. Robitaille aimerait que la piste cyclable se poursuivre au-delà de l’Ange-Gardien et Boischatel, peut-être même d’aller jusqu’au Cap-Tourmente. « Ce serait un projet à l’intérieur de celui de la revitalisation du boulevard Sainte-Anne. »

Pour le dossier de la piscine de l’Ouest, il ne sait pas encore ce qui en est, ce qui a été fait, ce qui a été signé et ne peut pas dire s’il ira encore de l’avant ou s’il reculera. Il devra prendre connaissance du dossier avant de se prononcer davantage.

Au moment de l’entrevue, seul Marc-André Pâlin avait félicité l’équipe de M. Robitaille. Le maire Dancause ne l’avait pas fait.

Lors des prochains conseils de ville, il invite la population à se présenter. Le nouveau maire mentionne que, contrairement à l’ancien maire qui prenait toujours la parole, ses conseillers auront le devoir de répondre aux citoyens concernant les dossiers dont ils auront la charge. « On veut instaurer un vent de fraicheur à l’hôtel de ville », conclut Jean Robitaille.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *