uncategorized
21:19 12 décembre 2017 | mise à jour le: 12 décembre 2017 à 21:19 Temps de lecture: 3 minutes

La polyvalence de Vincent Dufresne

Une fois de plus, Vincent Dufresne a reçu, le 5 novembre dernier, la confiance des électeurs de Saint-Rodrigue. Élu avec 54,34% des voies, il entend représenter dignement les citoyens du district où il est né et a grandi. 

Vincent Dufresne voue un grand attachement envers Saint-Rodrigue.

Photo TC Media – Charles Lalande

Dans cette entrevue qui a duré plus d’une heure, plusieurs sujets ont été abordés.

La campagne électorale

Lors de la dernière campagne électorale qui a duré neuf semaines, il a perdu une dizaine de livres en allant cogner à la porte de près de 6000 résidents: «J’ai conservé la même recette, c’est-à-dire en allant rencontrer les gens.»

Sondages et troisième lien

En parlant à ceux-ci, il dit avoir été en mesure de «faire ses propres chiffres» en vue du jour J. De ce fait, les sondages qui prévoyaient une chaude lutte entre les candidats de Québec 21 et ceux d’Équipe Labeaume ne l’ont guère inquiété.

Tout au long de la campagne, Québec 21 a mis l’accent sur un troisième lien à l’est alors que le maire sortant Régis Labeaume venait d’abandonner le projet du service rapide par bus (SRB).

«Les vrais spécialistes l’ont dit: avec les 7000 voitures qui auraient emprunté le troisième lien à l’est, cela aurait empiré la congestion routière à Charlesbourg, Beauport et Haute-Saint-Charles», a-t-il répondu en mettant l’accent sur les termes «vrais» et «spécialistes».

Porter le ballon

Aux élections de 2017, le scénario de 2013 s’est répété: les trois candidats d’Équipe Labeaume ont coiffé leurs rivaux pour régner au bureau d’arrondissement de Charlesbourg.

À quel point est-ce un avantage pour le trio composé de Michelle Morin-Doyle (Louis-XIV), Patrick Voyer (des Monts) et M. Dufresne?

«Ce n’est pas un avantage pour nous, mais plutôt pour les citoyens. Cela va nous permettre d’avancer nos dossiers et de respecter nos engagements», répond celui qui a fait sa marque dans l’hôtellerie avant de faire le saut en politique. Grand amateur de football, il voit le conseiller municipal comme un porteur de ballon «qui reçoit la passe d’un citoyen».

D’autres responsabilités

Lors de son assermentation du 16 novembre, il a été «honoré» d’apprendre qu’il était reconduit dans ses fonctions de président de l’arrondissement de Charlesbourg et d’ExpoCité. De plus, un nouveau défi s’ajoutait à ses tâches, celui de vice-président du conseil municipal.

«C’est un privilège, mais la priorité restera toujours de représenter les gens de Saint-Rodrigue. Je suis satisfait de poursuivre le travail entrepris et de présider la séance du conseil de ville. Je me sens comme un petit gars qui vient d’avoir un tonka!», a imagé celui qui se sent «choyé» de travailler aux côtés de Geneviève Hamelin, présidente du conseil municipal.

Engagements dans Saint-Rodrigue

– Aménager un terrain de baseball synthétique et améliorer l’éclairage au parc Henri-Casault

– Procéder à la réfection des terrains de tennis au parc Maria-Goretti

– Construction du mur antibruit, un projet sur lequel il travaille avec sa collègue Michelle Morin-Doyle, conseillère municipale dans Louis-XIV. 

Vincent Dufresne lors de son assermentation.

Photo TC Media – Alain Couillard

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *