uncategorized
17:02 29 mai 2016 | mise à jour le: 29 mai 2016 à 17:02 temps de lecture: 3 minutes

Défi tête rasée Leucan: Québec amasse 500 000$

RECHERCHE. Environ 300 personnes sont reparties du Centre Vidéotron de Québec sans un poil sur la tête. Le Défi tête rasée Leucan battait son plein dimanche à travers la province.

Leurs efforts combinés à ceux des participants dans les milieux de travail et dans les écoles a permis à Leucan d’atteindre la barre des 500 000$ pour Québec. 

Mère et fille Sonia Audet et Anne-Marie Jobin ont été parmi les premières à passer sous le rasoir, dimanche matin. «Anne-Marie a décidé de faire le défi et je trouve qu’elle est courageuse. J’ai dit: “Si tu ramasses plus que 2000$, je le fais avec toi!”» Chose dite, chose faite. Anne-Marie, qui doit prendre sa photo de graduation dans quelques jours aura d’ailleurs de quoi s’en souvenir longtemps: «C’est un peu stressant, mais je me dis que je vais m’en rappeler toute ma vie! Je vais pouvoir dire au monde que j’ai les cheveux courts parce que je l’ai fait!»

En plus de la journée provinciale qui se tenait dimanche, de nombreux Défis ont été réalisés dernièrement dans les écoles de Québec ou sont à venir, se réjouit Catherine Anctil-Robitaille, chargée de projets développement philanthropique.

La petite Frédérique Morneau, 10 ans, tenait à participer et son père Sébastien, l’a suivie dans l’aventure: «Vu que les enfants sont malades, c’est important de les aider. Nous on est en santé», fait-elle valoir.

«Merci la coccinelle»

Dans leur collecte de fonds, Sonia Audet et Anne-Marie Jobin racontent s’être «rendu compte qu’il y avait beaucoup de monde qui était touché». La famille du petit Renaud Dumont en sait quelque chose. En février 2015, le petit de 4 ans recevait un diagnostic de lymphome de stade 4: «Il était minuit moins une», témoigne son père Nicolas. Après 6 mois de traitements et d’hospitalisation, «il est en rémission et comme vous pouvez le voir, il pète le feu!». «Merci la coccinelle!», a spontanément commenté le garçon devant la foule.

Nicolas Dumont est passé sous le rasoir l’an dernier et cette année, sa famille est porte-parole pour Leucan. «C’est un peu naturel de redonner au suivant et pour moi, c’est aussi une façon de dire qu’il y a de l’espoir. C’est une nouvelle dévastatrice, c’est extrêmement  angoissant comme situation, mais Leucan est là pour nous appuyer», témoigne-t-il.

Leucan allonge 50% du financement pour la recherche clinique au Québec, a souligné sa directrice multirégionale, Nathalie Matte, pour qui les taux de survie qui sont passés de  15% à 82% en 20 ans ne sont pas étrangers à ce financement.

La coprésidence d’honneur du Défi de Québec était assurée cette année par Yvon Charest, président et chef de la direction d’Industrielle Alliance Groupe financier et Germain Lamonde, président et fondateur d’EXFO. Leur collecte mise en commun a permis d’amasser plus de 100 000$.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *