uncategorized
17:00 3 février 2016 | mise à jour le: 3 février 2016 à 17:00 temps de lecture: 5 minutes

Stéphanie Poulin, ancienne duchesse: une expérience aussi enrichissante qu’exigeante

CARNAVAL. Stéphanie Poulin a été la duchesse de La Cité-Limoilou lors de la 60e édition du Carnaval, l’année qui a marqué le retour de ces demoiselles à la fête hivernale. Deux ans plus tard, la jeune femme revient sur cette expérience qu’elle qualifie d’enrichissante et d’exigeante. 

Que faites-vous en ce moment?

Je suis conseillère publicitaire aux ventes – commandites et partenariats pour l’Université d’Ottawa. Je m’assure d’offrir aux entreprises externes un service personnalisé, adapté à leurs besoins afin de transmettre efficacement leur message aux 44 000 étudiants et 5 000 employés.

Qu’est-ce que cette expérience vous a le plus apporté?

Mon expérience de quatre mois en tant que duchesse m’a permis de confirmer mon leadership et mon grand intérêt pour l’organisation d’événements et le développement des affaires. J’ai vécu des émotions fortes tout au long de cette expérience unique qui m’a fait réaliser que je voulais réellement travailler en gestion de projets (événementiels). J’ai également développé mon sens de l’organisation et ma capacité à m’adapter lors de gestion de crise. Cette expérience m’a apporté des amies en or (les autres duchesses) avec qui j’ai développé des liens d’amitié pour la vie! Un forgeron dans le Vieux-Québec nous a fait sept bagues identiques sur mesure et je porte la mienne tous les jours, avec fierté et tendresse.

Quel côté de votre personnalité avez-vous découvert ou développé lorsque vous étiez duchesse?

Mon côté entrepreneurial, car j’ai développé et organisé un projet de grande envergure en seulement quelques semaines. J’ai mobilisé plus de 40 bénévoles pour la réalisation de la Grande Fresque hivernale en plus de développer un réseau d’affaires avec plusieurs entreprises de la Cité-Limoilou. J’ai également saisi l’importance de développer des liens d’affaires durables lorsqu’on mobilise la communauté autour d’un même et seul projet.

Referiez-vous l’expérience? Qu’est-ce que vous feriez différemment?

Certainement, et avec plaisir! Toutefois, si j’avais à refaire l’expérience, je prendrais un congé sans solde à mon travail. Effectivement, j’ai gardé mon emploi à 35h semaine en plus de travailler soirs et fins de semaine en tant que Duchesse (total de plus de 70-75h/semaine). Au total, j’ai été plus de trois mois sans une seule journée de congé et après la fin de l’expérience (dimanche), j’étais de retour au travail le lundi à 8h30!

Que conseilleriez-vous à celles qui sont et qui voudront être duchesse?

Vivre l’expérience à 110% et surtout, sortir de votre zone de confort! C’est l’expérience idéale pour découvrir ce qui colle à votre personnalité et surtout, ce qui ne colle pas à votre personnalité. Suite à mon expérience, j’ai réalisé que je n’étais pas l’aise devant les caméras et que ce n’était pas cet aspect des communications qui me faisait vibrer. J’ai donc confirmé mon intérêt à être derrière le spectacle, en tant que coordonnatrice ou gestionnaire. J’aimerais également vous souligner que c’est énormément de temps et d’énergie! En étant consciente de cela, vous allez être bien préparée et surtout, prête à laisser votre vie personnelle de côté pendant quelques mois! Mais, c’est un sacrifice qui en vaut vraiment la peine si vous désirez vivre une expérience professionnelle unique et créer des liens solides avec les membres de votre communauté.

Y a-t-il un côté négatif à cette expérience?

Le fait que c’est une expérience professionnelle qui comprend une charge de travail très importante (entre 30 à 40 heures par semaine), tout dépendant des semaines et de votre projet. Mettre à terme un événement d’envergure, c’est : trouver votre idée, monter votre projet, trouver le financement, trouver les partenaires, mobiliser votre équipe de bénévoles, développer votre plan marketing, votre kit promotionnel, effectuer la promotion (entrevues, tournée médiatique, radios, télévisions), etc. Par la suite, être duchesse, c’est être représentante de son duché. Ainsi, vous devez faire des tournées de promotion, développer des liens d’affaires avec les entreprises de votre duché, faire des visites de courtoisies, des tournées d’écoles, prendre parole (discours) lors d’événements et surtout, être présente pour les membres de la communauté (écoute de leurs besoins, de leur vision des duchesses, prises de photos et autographes). Vous devez être diplomate et faire preuve de courtoisie . Vous devez également être prête à vivre une expérience dont le mot routine n’existe pas! Vous devez donc faire preuve d’une grande autonomie, d’une grande maitrise de vos émotions et vous devez être capable de bien réagir en gestions de crises. Être duchesse, c’est tout ça et vous devez maitriser tous ces aspects en très peu de temps! Heureusement, l’équipe dernière les duchesses sont présents pour vous écouter et vous guider tout au long de l’expérience afin d’optimiser le tout!

Qu’avez-vous le plus aimé d’être duchesse?

L’expérience en soi et les personnes extraordinaires que j’ai rencontrées! Vivre l’expérience d’être duchesse avec 6 autres femmes de tête, professionnelles et carriéristes fut extraordinaire! Nous avions toutes la même vision de cette expérience (organiser un événement d’envergure, développer notre réseau d’affaires et représenter notre duché avec intérêt et enthousiasme) et nous avons vécu des émotions intenses ensemble.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *