uncategorized
13:55 23 mars 2016 | mise à jour le: 23 mars 2016 à 13:55 temps de lecture: 3 minutes

Garneau concrétise l’implantation de son Espace du français

ÉDUCATION. Après son Auditorium revampé en 2015, c’est au tour de l’Agora à être inauguré en grande pompe au Cégep Garneau, en ce début de printemps 2016. Ces nouveaux équipements font partie du concept d’Espace du français, qui enrichira la vie étudiante de cinq zones dédiées à la culture, sur le campus du boulevard de l’Entente à Québec.

Issu de son plan quinquennal de développement, le Cégep Garneau intègre graduellement ce véritable centre d’animation linguistique, littéraire et culturel. Cette infrastructure aménagée à même les installations existantes du pavillon A de l’établissement postsecondaire vise à faire rayonner la culture et la littérature francophones en ses murs.

«Il faut donner crédit pour ce projet unique aux professeurs en arts et lettres. Ils ont levé la main lorsqu’on a challengé notre équipe enseignante pour développer des idées d’avenir. L’intention consiste à sortir l’art littéraire d’expression française des salles de classe pour la diffuser plus largement», explique Denise Trudeau, directrice générale du Cégep Garneau.

Conformément au plan stratégique 2014-19, dans lequel la direction a consigné une quarantaine d’engagements, l’Espace du français prend forme au rythme de l’implantation de ses cinq composantes. Alors que l’Auditorium se veut un vaste lieu de diffusion publique, l’Agora inaugurée ce 24 mars servira de salle polyvalente pour tenir des conférences et expositions valorisant la culture francophone. Au fil des prochaines années s’ajouteront un lieu d’apprentissage du français l’Apostrophe, un atelier d’échange et de création littéraire, ainsi qu’une scène dédiée au théâtre.

«Ces installations physiques contribueront à décliner notre identité linguistique sous toutes ses facettes. Le Cégep Garneau démontre de cette façon que sa mission d’enseignement est empreinte de culture francophone et qu’il a le souci de promouvoir et de valoriser la langue française», soutient Mme Trudeau.

Financement et pérennité

Pour financer son Espace du français, la direction du Cégep Garneau a dû faire des choix budgétaires et provisionner des sommes nécessaires chaque année. L’établissement d’enseignement assume les coûts de construction et d’aménagement évalués à environ 500 000$. La Fondation du Cégep Garneau vient en relève pour faire vivre et pérenniser le centre d’animation linguistique dans ses activités.

«Pour recueillir des fonds de roulement, nous présentons annuellement un spectacle-bénéfice. Après des hommages à Félix Leclerc et à Édith Piaf, cette année l’invitée est Ariane Moffatt. La salle comble de 465 places permettra d’ajouter quelque 40 000$ dans les coffres de l’Espace du français», se félicite la directrice de la fondation, Karen Bouchard, rappelant qu’il s’agit d’une des contributions de son organisme aux activités et orientations du cégep.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *