uncategorized
21:07 13 mars 2016 | mise à jour le: 13 mars 2016 à 21:07 temps de lecture: 3 minutes

Des abeilles et du miel en ville

AGRICULTURE URBAINE. Alvéole est une entreprise d’agriculture urbaine qui existe depuis 2012 à Montréal, elle permet d’avoir une ruche chez soi et une colonie d’abeilles pour récolter son propre miel. L’entreprise en expansion a décidé d’offrir ses services aussi à Québec en mai prochain.

«Notre but est de rapprocher l’humain de l’abeille, pour que l’humain se reconnecte à la nature», explique Étienne Lapierre, apiculteur, et cofondateur d’Alvéole. Sa formation en apiculture a eu lieu en milieu très industriel, et cela lui a donné envie de procéder de façon artisanale et originale: faire son miel en ville. Le service propose une installation clé en main d’une ruche et d’une colonie d’abeilles sur le terrain ou le toit des particuliers, mais il sera aussi disponible pour les entreprises et les écoles.

L’abeille est une espèce en déclin depuis les années 1990, ceci en partie à cause des pesticides utilisés en agriculture. «Il y a une histoire derrière le miel et un terroir à faire vivre», rappelle M. Lapierre. Actuellement, 350 ruches sont sur le territoire de la ville de Montréal et ses alentours et le projet fonctionne très bien.

Les avantages du miel en ville

-Les fleurs et plantes sont semées par les individus, par conséquent, il n’y a pas de pesticide ou de produit chimique associé.

-Le citadin prend conscience de l’environnement et des écosystèmes, même s’il n’est pas en milieu rural.

-Le milieu urbain permet des plantes variées, des arbres variés plantés ce qui fait une richesse du pollen et donc du miel.

-Les gens profitent d’un accompagnement du début jusqu’à l’extraction du miel à la miellerie, avec des visites bimensuelles.

-Alvéole garantit 10kg de miel par ruche et propose une liste de semences et vivaces adaptées au butinage des abeilles.

-«Les pots de miel font des petits cadeaux le fun», déclare le cofondateur de l’entreprise.

Est-ce sécuritaire?

«Les abeilles ne sont pas des insectes carnivores, elles ne piquent pas pour rien, comme les guêpes», rappelle Étienne Lapierre. Lorsque les personnes sont par exemple sur le patio, les abeilles ne viendront pas autour d’elle, surtout que la ruche est installée de façon sécuritaire à des distances établies des habitations pour ne courir aucun danger. La ruche est délimitée, de façon à ce qu’il n’y ait aucun contact avec la ruche.

Qu’est-ce que ça prend?

Tout le monde ne peut pas accueillir une colonie d’abeilles, il est nécessaire d’avoir un terrain, un toit avec accès et d’autres paramètres sont à prendre en compte. L’entreprise vient faire une évaluation préliminaire chez les personnes intéressées.

Les personnes intéressées peuvent s’inscrire sur: http://www.alveole.buzz Les prix sont d’environ 65$/mois.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *