uncategorized
23:00 14 avril 2016 | mise à jour le: 14 avril 2016 à 23:00 temps de lecture: 3 minutes

Retourner ses médicaments périmés à la pharmacie, une responsabilité pour tous

SENSIBILISATION. À l’Université Laval, le Comité vert du Comité d’information des étudiants en pharmacie s’est récemment penché sur les effets négatifs des médicaments qui ne sont pas disposés correctement. Les conséquences sont nombreuses selon l’article qu’ils ont réalisé.

Cet article, intitulé Et si l’humain renforçait les microbes? commence avec une affirmation surprenante. «En 2005, une étude effectuée par Statistique Canada dévoilait que 39% des familles canadiennes jettent leurs médicaments soit dans les poubelles ou dans les toilettes, sans savoir quelles sont les répercussions de ce geste sur l’environnement.»

Selon Camille Garceau, responsable du Comité vert, la situation est assez alarmante. «Par exemple, si on jette des antibiotiques dans la toilette, ça s’en va dans l’eau et après on boit l’eau. Cela augmente la résistance des bactéries aux antibiotiques puisque les bactéries sont donc habituées à contaminer des gens ayant déjà en eux une certaine quantité d’antibiotiques», affirme-t-elle en spécifiant qu’il y a aussi des effets sur l’environnement, notamment chez certaines espèces de poissons où une féminisation a été remarquée dans plusieurs régions au contact de pilules contraceptives qui ne sont pas disposées correctement.

L’eau contaminée peut aussi avoir des effets néfastes chez les personnes qui reçoivent des immunosuppresseurs alors qu’ils n’en ont pas besoin. «On donne des médicaments aux greffés pour que le système immunitaire ne rejette pas la greffe. Si une personne qui n’en a pas besoin en reçoit, le médicament diminuera l’efficacité de son système immunitaire et elle pourrait contracter des infections, des allergies, voire des cancers», explique l’étudiante en pharmacie.

Quoi faire avec des médicaments périmés?

Pour la responsable du Comité vert, il est vraiment important de sensibiliser la population à retourner ses médicaments périmés ou inutilisés à la pharmacie. «Tout le monde doit faire sa part, mais les gens ne savent pas quoi faire. Il est important que tout le monde soit sensibilisé à l’importance de retourner ses médicaments à la pharmacie.»

À cet endroit, les médicaments seront détruits de façon à ce qu’il n’y ait pas d’effets néfastes pour la population et l’environnement. «Votre pharmacien s’occupera d’expédier tous les médicaments périmés ou inutilisés à une compagnie spécialisée se chargeant de détruire les médicaments de façon sécuritaire pour l’environnement. Les médicaments seront détruits par incinération à haute température. Lorsque les médicaments atteignent des températures très élevées, ils se désintègrent et deviennent inoffensifs pour l’environnement», peut-on lire en conclusion de l’article du Comité vert.

Ne pas placer ses médicaments n’importe où

Une habitude populaire est aussi étudiée dans l’article. Il s’agit de celle de mettre nos médicaments dans un petit cabinet de la salle de bain, communément appelé «pharmacie.»

Selon le Comité, il ne s’agit pas de l’endroit optimal pour y ranger les médicaments. «Cette pièce de la maison est un milieu très humide où des variations de température peuvent se produire. De telles conditions peuvent accélérer la péremption des produits pharmaceutiques prématurément. Il est ainsi préférable d’entreposer les médicaments dans un endroit ni trop chaud, ni trop froid ou trop humide et hors de la portée des enfants», conclut Camille Garceau.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *