uncategorized
23:13 27 avril 2016 | mise à jour le: 27 avril 2016 à 23:13 temps de lecture: 2 minutes

Santé mentale: Étienne Boulay témoigne au Cégep de Sainte-Foy

SANTÉ MENTALE. Alors que la semaine nationale de la santé mentale approche, le footballeur et animateur Étienne Boulay a donné une conférence aux étudiants sur son expérience difficile en lien avec la santé mentale. Intitulée Les hauts et les bas d’un gagnant, la conférence faisait état de ses difficultés et de la façon dont Étienne Boulay s’en est sorti.

Ayant pour but d’inciter les jeunes et moins jeunes à prendre soin de leur santé mentale et à demander de l’aide si nécessaire, la conférence a fait vibrer un gymnase comble. En racontant les détails de son parcours, l’animateur a su captiver les étudiants par sa franchise et sa vulnérabilité. Gars excessif se mettant souvent une pression extrême, Étienne Boulay a réussi sa carrière d’athlète non sans sacrifice. Après une commotion, la naissance de son premier enfant, un divorce difficile et une retraite du football, Boulay ne savait plus qui il était réellement. «Je me définissais comme un joueur de football», raconte-t-il. Toujours excessif, il commence à s’automédicamenter, s’ensuivent alors les «partys» avec trop d’alcool et de drogues. L’animateur a finalement tenté de mettre fin à ses jours, un événement malheureux qui lui a permis de mieux se connaître et faire attention à son équilibre psychologique.

«Le fait de pas aller chercher de l’aide, ça a fait en sorte que je me suis réveillé un matin branché à des machines à l’hôpital, avec ma blonde dans un coin de la salle et notre fille de trois mois et mes parents, tout le monde en train de brailler. Parce que la veille, j’avais décidé que c’était fini, j’étais écoeuré, que j’étais plus capable. […] J’étais trop orgueilleux, je voulais tout faire seul, mais dans la vie, tu peux pas tout faire seul, ça te prend du monde», s’est confié l’ex-footballeur. Grâce à l’aide de sa famille et de ses proches, il a pu faire une thérapie qui lui a sauvé la vie.

À retenir du parcours d’Étienne Boulay

-A vécu une crise d’identité, ne savait plus qui il était

-Personnalité excessive

-N’a pas su demander de l’aide avant de poser un geste dangereux pour lui-même

-Dit qu’il faut demander de l’aide car le problème ne se règle pas tout seul

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *