uncategorized
12:00 1 septembre 2016 | mise à jour le: 1 septembre 2016 à 12:00 temps de lecture: 3 minutes

Des compteurs d’eau sur 400 résidences de Québec

EAU POTABLE. D’ici un peu plus d’un an, environ 400 compteurs d’eau seront installés sur des résidences de Québec.

(Photo TC Media)

Des compteurs intelligents qui seront lus à distance seront installés dans certaines résidences types à travers la Ville d’ici décembre 2017. Ceux-ci permettront de monter un profil statistique de consommation de l’eau potable, précise le porte-parole à la Vile de Québec, David O’Brien.

En faisant de la sorte, Québec s’arrime à la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable, qui exige des organismes municipaux qu’ils développent une méthode pour calculer la consommation résidentielle typique. Le projet servira à des fins de bilan, uniquement, insiste M. O’Brien, et dans aucun cas, il ne sera question de faire payer les citoyens.

Des propriétaires choisis au hasard en tenant compte de la représentativité de leur type d’habitation sur le territoire de la Ville de Québec seront contactés pendant la réalisation du projet.

Connaissances

Comparativement à d’autres régions du monde, on en sait actuellement bien peu sur l’utilisation réelle de l’eau potable par les citoyens de Québec, souligne Mélanie Deslongchamps, directrice générale de l’APEL [l’Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord]. L’installation de compteurs d’eau permettra de parfaire les connaissances en la matière, commente-t-elle.

L’échantillonnage réparti à travers la Ville permettra d’autant plus de préciser la consommation moyenne dans chacun des quartiers. Éventuellement, des «comparables» entre quartiers pourraient être utilisés comme outil de sensibilisation, avance Mme Deslongchamps.

Financement

L’installation de compteurs d’eau ramène inévitablement la question du financement de l’eau potable, mentionne la directrice générale de l’APEL. À Québec, la question est selon elle toujours en suspens. «Le maire [Régis Labeaume] avait commandé un sondage à l’automne passé avant de faire le Règlement de contrôle intérimaire, à savoir si les gens étaient prêts à ce que la Ville fasse plus de mesures pour protéger l’eau, rappelle-t-elle. Les gens disaient tous “oui”, mais la question qui tue n’a pas été posée: Combien êtes-vous prêts à payer pour mieux protéger votre eau?»

En Europe entre autres, «l’eau sert à payer l’eau», que ce soit au moyen de compteurs d’eau ou encore d’un frais annuel pour la consommation, mentionne Mélanie Deslongchamps. Pour elle, la deuxième option est celle qui a le plus de potentiel, puisqu’installer des compteurs a un coût, souligne-t-elle.

La Ville de Québec compte investir un peu plus de 413 000$ pour l’installation des compteurs non tarifés. Le contrat attribué à la firme Laroche Mécanique du Bâtiment inc. de L’Ancienne-Lorette «demeure sous réserve de l’approbation du budget 2017 par les autorités».

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *