uncategorized
17:00 21 octobre 2016 | mise à jour le: 21 octobre 2016 à 17:00 temps de lecture: 3 minutes

Bibliothèques: exemples de succès

BIBLIOTHÈQUE. Les bibliothèques où l’architecture est recherchée gagnent instantanément en popularité. Tour d’horizon des bibliothèques de la région de Québec où l’architecture rime avec la littérature.

La bibliothèque Monique-Corriveau

Inaugurée en 2010, la bibliothèque Monique-Corriveau à Sainte-Foy fait partie des premiers succès de la Ville de Québec en matière de réaménagement de bibliothèque. «On a fait le tour du monde avec cette bibliothèque-là», assure la vice-présidente au comité exécutif de la Ville de Québec, Julie Lemieux. L’âme et la chaleur de l’endroit happe instantanément les visiteurs dès leur entrée dans le lieu, selon la conseillère. «Elle a été rénovée avec tellement de doigté et de tact en pensant aux usagers des bibliothèques», ajoute Mme Lemieux. La bibliothèque se situe dans une ancienne église assez moderne, mais dont l’architecture valait le coup d’être sauvegardée, aux dires de Mme Lemieux.

Maison de la littérature

Lieu de création, mais également de diffusion et d’animation, le concept et l’aménagement réalisé à la Maison de la littérature sont tout à fait uniques au Canada, avance Julie Lemieux. «C’était un lieu qui était tellement fermé sur lui-même. C’était pratiquement une boîte noire, une verrue dans le Vieux-Québec depuis des années.» Les lieux ont complètement été revus et corrigés et ont retrouvé leur souffle de vie, si bien que la fréquentation a passé le cap des 120 000 visiteurs en un an d’existence.

L’Espace culturel Richard-Verreau

Depuis 1996, l’ancien presbytère où l’on retrouve désormais l’Espace culturel Richard-Verreau à Château-Richer était inhabité. «La Fabrique n’avait plus les moyens de soutenir financièrement le bâtiment, raconte la conseillère municipale Nancy Laferrière responsable de l’Espace culturel Richard-Verreau. La Fabrique a proposé de céder le presbytère au coût d’un dollar à la municipalité, mais en contrepartie, elle voulait vraiment donner une vocation culturelle à ce bâtiment-là.» Ouvert en 2013, l’établissement affilié au Réseau BIBLIO est devenu un lieu prisé par les usagers aux dires de la conseillère. La ville de Château-Richer a d’ailleurs remporté le prix régional du réseau BIBLIO de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches (CNCA) en aménagement de bibliothèque.

Les petits gestes qui comptent

Pas obligé de faire les choses en grand pour redonner un bouffée d’air frais à une bibliothèque. «Parfois on pose de petits gestes qui ne sont pas des dépenses extraordinaires, mais qui font toute une différence sur le terrain», assure Julie Lemieux. C’est le cas pour les bibliothèques Saint-Charles dans Limoilou et Tournesol dans la Haute-Saint-Charles qui ont retrouvé des airs de jeunesse. «On se garde désormais un budget à la Ville de 200 000$ à 250 000$ pour rénover une bibliothèque qui a besoin d’amour», renchérit la conseillère.

À lire également: Quand l’architecture rencontre la littérature

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *