uncategorized
17:24 5 janvier 2016 | mise à jour le: 5 janvier 2016 à 17:24 temps de lecture: 2 minutes

Des lits supplémentaires pour l’Armée du Salut

HIVER. Avec l’arrivée du temps froid, L’Armée du Salut de Québec se dit prête à répondre à la demande grandissante dans son centre d’hébergement. Le phénomène n’est toutefois pas nouveau du mois dernier.

«On a des débordements depuis juillet environ, ça bouge beaucoup», affirme Sarah Lefebvre-Cloutier, directrice marketing et des communications à l’Armée du Salut.

À l’hôtellerie pour hommes, il y a 48 lits pour le moyen-long terme et 12 lits de dépannage. Depuis peu, trois lits de camp ont été ajoutés en cas d’urgence, pour un total de 63 personnes. «Avec ces trois lits, nous sommes à notre capacité maximale, explique Mme Lefebvre-Cloutier. Quand nous sommes complets, nous travaillons en collaboration avec Lauberivière.»

Cette collaboration est essentielle pour l’aide d’hébergement. «Nous chargeons sept dollars pour une nuit. Quand une personne n’a pas les moyens, nous la référons à Lauberivière. Quand ils sont complets, les gens reviennent chez nous. Le but est vraiment que personne ne dorme dehors, surtout par temps froid.»

Même si la hausse de la demande remonte aux alentours de juillet, il y a tout de même un certain achalandage depuis quelques jours selon la directrice des communications. «Il y a eu neuf personnes en dépannage pour la nuit du 5 janvier. Nous avons dû ouvrir un lit de camp.»

Des besoins criants

Le principal besoin de la clientèle du centre d’hébergement, c’est actuellement des vêtements chauds. «Il n’est pas rare que des gens se présentent dans nos centres avec des engelures aux pieds et aux mains», explique Thomas Fréchette, intervenant et agent de liaison à l’Hôtellerie pour hommes.

Selon Mme Lefebvre-Cloutier, si la population souhaite aider le centre, les besoins se situent au niveau des manteaux, des bottes, des bas chauds et des sous-vêtements. «Il y a des gens qui se présentent sans manteau, en espadrilles ou avec des bas qui ont des trous par exemple.»

Pour plus d’informations sur comment faire un don, armeedusalut.ca/donsenligne.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *