uncategorized
14:30 14 janvier 2016 | mise à jour le: 14 janvier 2016 à 14:30 temps de lecture: 3 minutes

Un rare événement d’hiver pour les familles

ACTIVITÉ HIVERNALE. Cette année, l’événement Festi Lumière en est à sa huitième édition à l’Aquarium du Québec. Pour le directeur général, Christophe Zamuner, l’activité répond à une quasi-absence d’activités familiales pour la saison hivernale.

«En termes d’événements majeurs, il n’y avait que le Carnaval qui animait Québec durant les soirées d’hiver», explique celui qui chapeaute le Festi Lumière depuis six ans.

Selon lui, l’édition actuelle est la plus belle depuis son arrivée en poste. «On mise vraiment sur les familles en offrant une activité abordable. Nous avons plusieurs projections de lumières et d’ombres que les enfants semblent beaucoup apprécier. Il y a aussi la Boîte à musique, qui est une exposition interactive où les gens peuvent faire de la musique, en plus du spectacle d’ombres de la Forêt enchantée. Quand les jeunes ont plus besoin de bouger, il y a aussi des glissades et des jeux.»

Même s’ils ne font pas partie du Festi Lumière à proprement dit, les mammifères de l’Aquarium ont aussi beaucoup la cote. Ils demeurent visibles et accessibles aux visiteurs.

Les plus vieux ne sont pas laissés-pour-contre. Chaque soir, un DJ anime avec de la musique. Des restaurants sont aussi installés dans les alentours.

Un bon achalandage

Comme toute activité hivernale qui se déroule à l’extérieur, le Festi Lumière est parfois victime du temps froid envoyé par Dame Nature, ce qui joue sur l’achalandage. «Cette année, nous avons du beau temps. La fréquentation va très bien. Les vendredis sont un peu plus tranquilles, nous avons en moyenne entre 500 à 1000 visiteurs. Les samedis sont plus populaires avec autour de 1000 à 2000 personnes. Le mois de janvier est aussi un peu plus tranquille étant donné que c’est juste après les Fêtes», affirme le directeur général.

Il ajoute que c’est beaucoup plus facile que l’an passé, puisqu’il y avait eu beaucoup plus de grands froids qui ont fait que certaines soirées n’ont reçu qu’une centaine de personnes.

Un futur prometteur

Si la huitième édition est la plus belle que M. Zamuner ait vue, il est confiant que le Festi Lumière ne pourra que continuer de s’améliorer. «On va continuer à développer le volet activité familiale d’hiver. On veut bonifier la lumière, mais aussi miser sur les activités pour les jeunes, comme les glissades. On ne vise pas un nécessairement une haute reconnaissance internationale, mais plutôt du «wow» et du féérique pour les familles. On reste dans nos moyens qui sont autour de 100 000$.»

Il s’est d’ailleurs dit très satisfait de l’offre aux visiteurs, puisqu’avec un tel budget, il n’est pas facile d’innover de façon monstre en raison du haut coût de l’équipement adapté à l’hiver.

Le Festi Lumière continue sa deuxième phase pour l’édition actuelle jusqu’au 20 février. Ensuite, la période de la semaine de relâche, du 26 février au 5 mars, sera la dernière occasion de participer à l’événement pour cette année. Pour plus de détails, www.sepaq.com/ct/paq.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *