uncategorized
23:00 23 juillet 2016 | mise à jour le: 23 juillet 2016 à 23:00 temps de lecture: 2 minutes

Semaine de prévention de la noyade: Comment éliminer les risques?

SÉCURITÉ. Les deux semaines des vacances de la construction sont celles où le plus de noyades surviennent chaque année, rappelle la Société de sauvetage, qui organise à compter de ce dimanche diverses activités dans le cadre de la Semaine nationale de prévention de la noyade.

Noyade

Depositphotos.com – luislouro

Depuis le début de l’été, 32 personnes ont perdu la vie par noyade, comparativement à 39 l’an dernier. Les différentes réglementations en vigueur aident à prévenir le pire, «mais encore faut-il s’y conformer», note Olivier Meunier, responsable des communications à la Société de sauvetage, qui met l’emphase sur l’élimination des comportements à risque.

Dans la foulée de la Semaine nationale de prévention de la noyade, diverses activités se tiendront entre autres dans les piscines municipales de Québec. Chaque jour, la Société de sauvetage invitera le public à prendre conscience d’une facette de la prévention.

Les responsables des sorties de groupes d’enfants en milieu aquatique, mais aussi les parents, sont ainsi invités à se renseigner sur leur rôle pour prévenir les noyades. «C’est souvent en cas d’oubli que les accidents malheureux vont arriver», commente Olivier Meunier, qui mentionne l’importance qu’un animateur soit par exemple informé si un enfant ne sait pas nager. La Société invite aussi le public à privilégier la baignade à deux ou plus et à toujours éviter l’alcool lors de baignades ou pendant la navigation.

À ce chapitre, le port de la veste de flottaison demeure au cœur de l’intervention de la Société de sauvetage, qui rappelle que «80% des noyades liées à la navigation auraient pu être prévenues» par le port de la veste. «Présentement, ça devient très accessible d’avoir un gilet de sauvetage confortable», souligne M. Meunier, qui s’adresse particulièrement aux sportifs.

D’année en année, les jeunes de 18 et 24 ans et les hommes de la génération des baby-boomers demeurent les principales victimes de noyade, rappelle Olivier Meunier. Les uns sont plus à risque de présenter des «comportements téméraires souvent liés à l’alcool ou des comportements interdits», commente-t-il, tandis que chez les autres, le refus de porter la veste de sauvetage est répandu.

La Semaine nationale de prévention de la noyade se déroule jusqu’au 30 juillet.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *