uncategorized
21:37 31 juillet 2016 | mise à jour le: 31 juillet 2016 à 21:37 temps de lecture: 3 minutes

Le marché public de Limoilou toujours aussi populaire

OUVERTURE. La réputation du marché public de Limoilou n’est plus à faire auprès des gens du quartier: l’ambiance festive qui y règne s’est fait bien sentir au lancement de la troisième année de cet événement rassembleur.

Dès l’ouverture du marché à 11h dimanche, les marcheurs étaient au rendez-vous pour découvrir les produits qui s’offraient à eux. L’accordéon donnait le rythme aux emplettes, alors que les producteurs s’évertuaient à répondre à la demande de ce premier dimanche.

Cette année, le marché a investi 30 000$ pour devenir propriétaire de ses propres installations «On a tout acheté notre équipement, les marquises, les tables, les chaises, tout notre mobilier nous appartient désormais, rapporte le président du Collectif Rutabaga, organisateur du marché, Claude Villeneuve. On a ainsi éliminé nos frais de location et on a simplifié notre logistique.». Le marché a reçu le soutien de la Caisse Desjardins de Limoilou et du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec pour soutenir ces acquisitions.

Pour cette première journée de marché dans Limoilou, pas moins de 3200 sont venus découvrir les produits qui s’offraient à eux. «On maintient notre vitesse de croisière», a laissé savoir Claude Villeneuve. En 2014, le marché connaissait un achalandage moyen de 2400 personnes et en 2015, de 2800 personnes.

«L’explication du succès du marché de Limoilou, c’est Limoilou lui-même», croit Claude Villeneuve. Le président du marché le martèle: le quartier était prêt pour un marché public estival. «L’alimentation locale, la convivialité, la proximité, ce sont des valeurs importantes pour les gens qui vivent ici. C’est ça qu’on offre.» À même l’artère principale de Limoilou, la 3e avenue, le marché public est le seul à avoir pignon à même la rue au Québec.

Plaisir partagé avec les producteurs

David Simard de la ferme Gilles Simard est de ces producteurs qui, année après année, reviennent trouver pignon sur rue dans Limoilou pour vendre leurs produits. «Les gens sont contents qu’on soit là, apprécie-t-il. Ils viennent ici et ils nous le font sentir, ils sont contents quand on vient les voir. C’est l’fun pour nous de venir ici le dimanche. Ça nous fait une journée de plus dans la semaine, mais je ne le vois pas comme du travail supplémentaire, je le vois vraiment comme un événement.»

Au lancement de cette troisième édition, le jeune producteur remarque que les passants apprivoisent de plus en plus des habitudes alimentaires liées au marché. «Les gens savent un peu plus à quoi s’attendre, remarque David. C’est sûr qu’ici, on ne trouve pas des spéciaux d’épicerie, mais ce sont des produits frais, de beaux produits. Le monde commence à voir la différence. Le marché a aussi grandi un peu, il y a un peu plus de marchands, mais ce qui reste pareil, c’est la diversité des marchands.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *