uncategorized
18:58 18 juillet 2016 | mise à jour le: 18 juillet 2016 à 18:58 temps de lecture: 3 minutes

«Un Festival d’été parfait», conclut l’organisation

BILAN. Le Festival d’été de Québec (FEQ) clame un succès sur toute la ligne pour sa 49e présentation qui s’est clôturée dimanche.

Production, foule: «cette année, on est allés où on voulait et puis ça a donné des résultats extraordinaires!», a déclaré le directeur de la programmation du FEQ, Louis Bellavance. Sans avancer de chiffres, l’organisation estime avoir connu un achalandage semblable aux «grosses années antérieures». Le FEQ se vante d’autant plus d’avoir «atteint des niveaux assez exceptionnels de reconnaissance» de la part d’amateurs de l’extérieur de la région et des joueurs de l’industrie de la musique.

Les nouveautés ont atteint toutes les attentes, poursuit la direction, qui se réjouit entre autres du succès du Coeur du FEQ, de l’agrandissement de la scène Loto-Québec et de la programmation de fin de soirée à l’Impérial Bell.

Le directeur général Daniel Gélinas a tenu à saluer un public «volontaire, ouvert et présent» malgré les aléas de la météo: «J’ai comme l’impression que le public de Québec a pris cet événement-là comme le sien et s’est dit: “Il faut que ça marche”». Non seulement les sites étaient pleins, mais également les rues et les commerces», se surprend M. Gélinas.

«On prend un virage expérience au Festival d’été, on se recentre vers comment on peut faire vivre l’événement pendant 11 jours» et cela «va beaucoup plus loin qu’un concert, que des concerts», a quant à lui résumé Louis Bellavance, félicitant son équipe d’avoir «réussi à créer une espèce de magie qui se passe en après-midi, qui se passe de nuit, qui se passe n’importe quand».

«Le plus gros moment de leur carrière»

Le FEQ a voulu créer des moments «avec une charge émotive» non seulement pour les festivaliers, mais aussi pour les artistes. L’organisation se dit mission accomplie également à ce niveau: «On a réussi à marquer énormément de points pour faire démonstration que d’arriver au Festival d’été ce n’est pas différent que d’arriver dans un aréna où il y a des shows à l’année longue. Les équipes sont là, elles sont prêtes», a commenté le directeur de la programmation, qui mentionne à l’appui les messages «volontaires» d’artistes comme Duran Duran ou encore The Lumineers, qui ont avoué avoir vécu «le plus gros moment de leur carrière».

En 2017, le 50e FEQ

L’organisation du FEQ a maintenant les yeux tournés vers la prochaine présentation. Déjà, on confirme le retour de la soirée country et la consécration de l’Impérial Bell comme «destination de fin de soirée».

Au moment de présenter son bilan, l’équipe a également dévoilé sa nouvelle signature en vue de son 50e anniversaire, en 2017. L’heure n’était pas à donner plus de détails, a insisté Daniel Gélinas, mais il pourrait y avoir du mouvement dès l’automne: «En septembre on pourrait faire quelque chose de fun. On s’en reparle…»

C’est aussi à l’automne que l’organisation dévoilera sa «vision 2025».

Ceci pourrait aussi vous intéresser: Une foule enflammée pour Rammstein

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *