uncategorized
12:00 20 novembre 2016 | mise à jour le: 20 novembre 2016 à 12:00 temps de lecture: 4 minutes

Tout laisser derrière pour se lancer en affaires

ENTREPRENEURIAT. Andrée-Ann Déry a fait un saut dans le vide lorsqu’elle a quitté son emploi de journaliste pour suivre sa passion du CrossFit. La boutique District RX qu’elle a fondée avec son conjoint, Vincent, a un peu plus d’un an. Comment se vit le quotidien aux commandes d’une entreprise? Qu’est-ce qu’on dit de l’entrepreneuriat – et qu’est-ce qu’on n’en dit pas? Discussion avec une jeune entrepreneure.

«Qu’est-ce qu’on t’avait dit sur l’entrepreneuriat?» «Que ça allait être un changement de vie total, que ça allait être très très – très – difficile. Mais on a aussi dit que ce serait des sacrifices qui se feraient instinctivement pour toi, pour le patron que j’allais être et pour une entreprise que j’avais voulu faire. …Ça s’est avéré que c’était encore pire au niveau “tu n’as plus de vie”! Mais au niveau de la fierté, c’est ce que je ressens le plus.»

Réaliser le projet tel qu’elle l’avait imaginé a été une partie de plaisir pour Andrée-Ann Déry; la partie la plus «facile» du projet. «Que ma vision de District RX soit ce qu’elle est maintenant, ça s’est fait vraiment tout seul et je pense que j’ai connu les bonnes personnes pour que ça se mette en place.» «Qu’est-ce qui a été plus difficile?» «Le reste! Tout! (rires) Surtout me faire confiance pour prendre des décisions, pour négocier, pour être une femme entrepreneure, pour me présenter devant les banques pour du financement, me présenter devant Femmessor pour dévoiler mon plan d’affaires. Des fois, je riais quand on me demandait qu’est-ce que je faisais, parce que je me disais: “Voyons, c’est niaiseux. Ils vont rire de moi.” Là, je suis quoi? Je suis entrepreneure, je suis copropriétaire d’une boutique de CrossFit et ça se dit tout seul. Sans rire.»

Le “day to day”, «les programmes qu’il faut que tu achètes pour facturer, tes trucs d’emballage…les détails!», font partie des choses qu’Andrée-Ann Déry raconte avoir appris sur le tas. «On ne m’avait pas dit non plus que c’était presque impossible de trouver du financement [et que] les programmes qui existent, si tu ne les trouves pas toi-même, ils ne vont pas venir à toi.»

Succès et autres bonheurs

Pour démarrer, la jeune entrepreneure a eu l’idée d’approcher et de s’allier avec les propriétaires du CrossFit Québec City. Elle a ouvert sa boutique tout juste à côté du gym. Parce que les adeptes de son sport courent les compétitions, elle a aussi pris la route pour les rencontrer dans les événements. De plus en plus de sportifs s’identifient à la boutique et pour elle, ça n’a pas de prix: «En CrossFit tu veux t’identifier à quelque chose: tu t’identifies à ton gym, tu t’identifies à une marque. C’est le fun que je fasse maintenant partie du lot.»

Pour Andrée-Ann Déry, le CrossFit est là pour rester et s’il évolue, la jeune entrepreneure entend suivre le bal et se renouveler tant qu’elle le pourra. «Le succès, c’est quoi pour toi?» «En entrepreneuriat, ça pourrait vouloir dire d’avoir un chiffre d’affaires incroyable, mais il faut aussi que tu te rendes compte, quand tu es en démarrage, que ce n’est pas ce genre de succès-là auquel il faut que tu t’attendes. Pour moi, le succès du début, ç’a été que je revoie ma clientèle, que ma première année financière soit positive et que déjà dans la deuxième année, je voie des améliorations sur mes ventes de chaque mois.»

«…L’échec?» «C’est plus un petit questionnement qui dure un temps, mais il ne faut pas qu’il reste de façon permanente.» «…Et l’insécurité?» «Pour ma part, elle est toujours là, parce que ça se peut que ça ne fonctionne pas, et il va falloir que je l’admette. Mais l’insécurité, ça t’amène beaucoup à te questionner: “Pourquoi telle affaire ne fonctionne pas?” Et c’est quelque chose qui t’aide à aller voir plus loin, à te forcer, à faire en sorte que tes insécurités n’arrivent pas.»

La boutique District RX a ouvert ses portes en avril 2015 dans le local voisin du CrossFit Québec City, dans le secteur Lebourgneuf de Québec.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *