uncategorized
20:57 12 décembre 2011 | mise à jour le: 12 décembre 2011 à 20:57 temps de lecture: 3 minutes

Décontamination sur la 7e Rue à Limoilou

Gestionnaire des immeubles à logements aux côtés du garage Mécanique P.A.P., directement touché par les travaux de décontamination sur un terrain voisin de la 7e Rue, Robert Perron indique lui aussi avoir subi des dommages à l’immeuble qu’il gère.

«Partout où il y a des porte-patios, les joints ont craqué. D’autres joints sont aussi en train de casser. L’eau risque de s’infiltrer à l’arrière et craquer par temps froid», évalue M. Perron.

Les gestionnaires du chantier de la future coopérative «Les bons amis» ont envoyé un agent d’assurances et un ingénieur, à la demande de M. Perron, pour évaluer les dommages sur l’immeuble de 11 logements.

Luc Ellefsen, locataire depuis quatre ans, ne prévoit pas déménager, malgré les désagréments des travaux et les vapeurs d’essence qui ont émané du chantier lors de la décontamination du terrain ayant duré près d’un mois.

«Les travaux commençaient aussi tôt que 7h. Ça a été l’enfer quand les pieux ont été installés. Les vibrations faisaient bouger la vaisselle dans les armoires. Et les odeurs d’essence m’ont empêché d’ouvrir ma porte ou mes fenêtres. Je crois que le pire est arrivé, mais il y a des risques que la bâtisse voisine (garage Mécanique P.A.P.) tombe», témoigne M. Ellefsen.

Immeuble trop âgé

«Il y a 18 ans environ, l’immeuble a été refait de fond en comble, à la suite d’un incendie majeur. Ça a été un curetage complet. Quand l’agent d’assurances est venu, il m’a dit que la bâtisse était trop vieille et que les responsables du chantier n’étaient donc pas responsables», détaille le gestionnaire de l’immeuble à logements depuis une quinzaine d’années.

«Je vais aller à la Ville de Québec pour faire barrer la ruelle, pour des raisons de sécurité, mais il y a une personne âgée locataire pour qui son seul accès est dans le côté de l’immeuble», déplore-t-il.

Le dossier est entre les mains des assureurs. «J’ai appelé Mira Lacasse des Immeubles populaires (gestionnaire de la coopérative Les bons amis). Je n’ai jamais eu de retour d’appel. Mes assurances vont poursuivre Construction Raoul Pelletier», précise le gestionnaire. Robert Perron réfléchit aussi à la possibilité d’avoir recours à un avocat, à l’exemple de son voisin propriétaire de Mécanique P.A.P.

Groupe Québec Hebdo.

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *