uncategorized
19:51 2 juin 2011 | mise à jour le: 2 juin 2011 à 19:51 temps de lecture: 3 minutes

Après le terminal, le remorqueur Ross Gaudreault

«Venez à bord de mon yacht», a lancé à la blague Ross Gaudreault. En plus d’accueillir les croisiéristes à son terminal, l’ex-président-directeur général du Port du Québec voit un navire nommé en son honneur. L’Ocean Ross Gaudreault, un remorqueur de l’entreprise Océan, est affecté au Port de Québec.

«Ma famille et moi, on est très fier parce que ça reste en vie 75 ans un bateau comme ça. Pendant 75 ans, je vais me promener sur le fleuve Saint-Laurent et je vais admirer les bateaux de croisières que j’ai amenés à Québec. J’en ai pour longtemps à me faire brasser sur le fleuve», commente tout sourire, M. Gaudreault. Le président et chef de la direction d’Océan, Gordon Bain, et le premier vice-président et directeur général, Jacques Tanguay, ont ainsi souligné le travail fait par l’ancien président-directeur général du Port du Québec pour développer les opérations portuaires et le trafic maritime.

Avec ce bateau d’une valeur de 12 M$, construit par le groupe Irving, Océan complète l’expansion de sa flotte de 25 remorqueurs, un investissement total de 90 M$. À Québec, quatre embarcations sont maintenant munies de canons à eau d’une capacité de 2400 mètres cubes à l’heure.

Le rôle des remorqueurs est d’aller rejoindre les navires au large, de les assister pour qu’ils se rendent sécuritairement à quai. Par exemple, l’équipe de bateaux du groupe Océan les escorte pour prévenir qu’ils s’échouent en cas de pannes de moteur comme l’explique le capitaine d’Océan Ross Gaudreault, Francis Bigué-Morel. L’engin possède une puissance de traction de plus de 60 tonnes. En cas d’incendie, le remorqueur équipé d’un système de pompes de combat d’incendies portera assistance au navire en détresse. «C’est une grande sécurité pour le Port. On a trois bateaux. Ils font parties du plan d’urgence de Québec», a fait remarquer Ross Gaudreault.

Du dragage en vue

Maintenant que la flotte de remorqueurs est complétée, Océan se tourne vers le dragage. Le premier vice-président et directeur général de l’entreprise de Québec, Jacques Tanguay, confirme l’obtention par Travaux publics Canada du contrat de dragage de certains secteurs du fleuve Saint-Laurent. Le chantier naval d’Industries Océan à l’Île aux Coudres planchera sur la construction d’un bateau de dragage.

Voir aussi le diaporama.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *