uncategorized
19:50 21 juin 2011 | mise à jour le: 21 juin 2011 à 19:50 temps de lecture: 3 minutes

Opinions partagées sur l’Îlot Irving

Alors que certains saluent le projet de 94 condos qui seraient construits sur l’îlot Irving – l’un des derniers terrains vacants du Faubourg Saint-Jean-Baptiste –, d’autres citoyens dénoncent la vue dont ils seraient privés, mais surtout la taille envisagée du bâtiment (9 étages), supérieure à tous les édifices du quartier, le plus grand étant de 5 étages (la caserne de pompiers).

Près de 100 citoyens se sont présentés à la soirée de consultation, le 15 juin dernier au sous-sol de l’église Sain-Jean-Baptiste, sur le projet de GM Développement nommé «l’Observatoire». C’est la deuxième fois que les promoteurs Jean Campeau et Geneviève Marcon proposent un projet de condos, après avoir essuyé un refus en 1994.

Le projet actuel, piloté par André Roy Architecte, comporte 94 logements, dont 74 condos et 20 logements sociaux. Ceux-ci seraient situés sur la rue Richelieu et prendraient comme nom de coopérative «La face cachée».

Mathieu Houle-Courcelles, du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, appuie le projet de GM Développement. «Une quinzaine d’organismes se joignent au comité pour approuver le projet des logements sociaux. Il s’agit d’un compromis, vu l’état actuel de la situation», a-t-il exprimé.

De son côté, l’Association des gens d’affaires du Faubourg (AGAF) soutient entièrement le projet. «Le travail de volumétrie est bien fait. C’est une bonne chose pour la trame urbaine. Le stationnement est un manque criant dans le quartier», a résumé Marie-Noëlle Laprise, directrice générale de l’AGAF.

L’Observatoire inclut en effet trois étages de stationnement commercial, soit 33 espaces. Le rez-de-chaussée de l’édifice sera à vocation commerciale. «Ça contribuera à assurer un lien commercial vers la rue Cartier», a mentionné Elisabeth DeBlois, architecte chez André Roy Architecte.

Patrimoine et gentrification

Parmi les citoyens s’opposant au projet, Francine Vachon, résidente du quartier depuis 36 ans, s’inquiète de la gentrification. «Avec des condos de luxe, on risque de crée une inflation sur le prix des autres logements», a-t-elle souligné.

Un citoyen dénonce pour sa part l’architecture du projet, qui ne cadre pas avec l’aspect patrimonial des bâtiments du quartier. D’un autre côté, un autre citoyen n’avait pas fixé encore sur sa décision et a questionné si une étude sur les vents a été réalisée. Il n’y a pas de telle étude réalisée jusqu’à ce jour, mais une étude sur l’ensoleillement a par contre été menée.

Décision reportée

Le projet doit être approuvé par la Commission d’urbanisme et de conservation du Québec (CUCQ). Celle-ci a déjà donné un avis favorable. L’adoption du projet se déroulera en deux phases, soit l’adoption des critères de design et d’aménagement modifiés (consultation publique) et l’adoption du plan de construction (consultation publique).

La consultation publique pour la décision sur le projet est reportée au lundi 27 juin, lors du prochain conseil d’arrondissement de La Cité-Limoilou. «Mon idée n’est pas encore faite. Je suis contente que la décision soit reportée. Tout le monde souhaite voir s’installer quelque chose sur ce terrain vague de stationnement sans intérêt», a affirmé la conseillère des Faubourgs, Chantal Gilbert.

Québec Express, membre du groupe de Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *