uncategorized
14:23 18 juillet 2011 | mise à jour le: 18 juillet 2011 à 14:23 temps de lecture: 4 minutes

Densifier les arrière-cours des ruelles de Limoilou

Les ruelles font partie des fleurons des Limoulois. En cette période de crise du logement, des familles multigénérationnelles ainsi qu’à l’ère du transport en commun, une étudiante à l’École d’architecture de l’Université Laval s’est penchée sur la question de l’aménagement des espaces étroits dans le cadre de son projet de fin d’études. Son objectif: conscientiser les gens sur la possibilité avantageuse de la densification. Les idées proposées constituent les premières étapes d’un long processus.

En se basant sur le Vieux-Limoilou, Marie-Pierre Marcoux a proposé quatre façons de densifier une parcelle vacante, une arrière-cour résidentielle, en espace habitable et en maximisant le potentiel de la ruelle. Depuis trois ans, la jeune femme habite le secteur et a constaté qu’il manque d’espaces extérieurs. «Je me suis rendu compte qu’il y avait des terrains, mais ils sont mal adaptés. La voiture prend beaucoup de place aussi», explique-t-elle. De ce point de départ, un îlot d’intervention virtuel a été choisi entre la 6e et la 7e rue ainsi que la 2e et la 3e avenue.

Elle a procédé par observation tout en gardant un œil sur ce qui est fait ailleurs dans le monde. D’abord, elle suggère de perméabiliser et verdir la ruelle afin de permettre aux résidents de se l’approprier. Le réaménagement pourrait être fait, selon le projet de fin d’études, à l’aide de bandes végétales et minérales.

Ensuite, l’ajout de 12 unités est proposé. Au total, quatre prototypes d’unités d’habitation sont présentés. L’étudiante lance l’idée d’un atelier pour artistes avec salle d’exposition, d’un bureau pour travailleur autonome, d’un logement pour une famille sans enfant et d’un studio complémentaire.

Les modifications proposées pourraient permettre de sécuriser les lieux, selon elle, et bonifier les bâtiments avec une unité supplémentaire. La plus grande proximité pourrait amener également davantage d’interactions entre les résidents. Une source de revenus additionnels peut également s’ajouter pour les propriétaires. «Ce qui est intéressant, c’est que même si l’on habite des espaces très compacts, on peut créer des lieux de qualité», croit-elle.

L’espace utilisé pour la construction des unités est récupéré en utilisant les toits ou la superposition des étages. Dans certains prototypes, une parcelle de stationnement est conservée. Les tenants de l’automobile pourraient voir le projet de façon défavorable. Un aspect qui n’inquiète pas trop le président du conseil de quartier du Vieux-Limoilou, Érick Rivard. «Les gens sont déjà conscientisés, note-t-il. Il n’y a pas d’unanimité. Il demeure une problématique, mais étonnamment, on a de plus en plus de résidents qui veulent avoir des sections de ruelles piétonnes.»

Conclusions et avenir

Quelques réserves sont émises dans la conclusion du travail de fin d’études de Marie-Pierre Marcoux quant à la réalisation de certains projets d’aménagement proposés en raison de la volonté des résidents du Vieux-Limoilou à posséder un espace privé.

La densification peut être une solution afin d’éviter l’étalement urbain. «Souvent l’obstacle, c’est la réglementation municipale visant la densification forte», commente le président du conseil de quartier du Vieux-Limoilou, tout en qualifiant ce projet de densification douce. Cette nouvelle forme de réaménagement de ruelles prend déjà forme à Vancouver et à Toronto. «Le potentiel des ruelles, c’est un questionnement que l’on a au conseil de quartier», avoue M. Rivard. D’ailleurs, ce dernier confirme le conseil est intéressé à favoriser la diffusion du projet de Mme Marcoux. «On lui a proposé de venir nous le présenter à l’automne», confirme-t-il. Le quartier verra peut-être un jour naître des interventions de ce genre. Chose certaine, les suggestions de réaménagements amèneront des questionnements.

Lire aussi: Des ruelles transformées

Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *