uncategorized
15:00 1 mai 2018 | mise à jour le: 1 mai 2018 à 15:00 temps de lecture: 4 minutes

Québec en lice pour les Olympiques de la magie

Le Festival de magie de Québec aura lieu du 3 au 6 mai prochain. Pendant les festivités, plusieurs galas mettant en vedettes des artistes internationaux et québécois seront présentés, en plus du concours international Michel Cailloux. Au total, plus de 50 spectacles seront offerts, dont 35 gratuitement.

La co-organisatrice du Festival de magie de Québec, Renée-Claude Auclair.

Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier

Le magicien Nicolas Dutel est porte-parole pour le volet concours, lui qui sera en Corée du Sud en juillet pour participer à la compétition mondiale de la Fédération internationale des sociétés magiques (FISM) après avoir remporté différents championnats pour se rendre jusqu’au plus haut niveau compétitif.

«En magie, il y a des magiciens qui font des spectacles, comme Luc Langevin par exemple, et d’autres, qui se concentrent à pratiquer un seul numéro pendant des années et des années, un peu comme un athlète sportif», explique la co-organisatrice du Festival de magie de Québec, Renée-Claude Auclair.

Les différentes activités de la programmation se dérouleront au Palais Montcalm, au Musée de la Civilisation, au quartier Petit Champlain et à la Batterie Royale de Place-Royale. Des artistes internationaux de renom se produiront à Québec, dont Xavier Mortimer, Max Maven, Xavier Tapias, David Stone et Juliana Chen, l’une des seules femmes à avoir remporté le titre de championne mondiale.

Nicolas Dutel, qui prendra part aux prochains Olympiques de la magie, est le porte-parole de cette 8e édition du Festival de magie de Québec.

Photo gracieuseté

Olympiques

Ce n’est qu’en 2014, lors du congrès nord-américain, que Mme Auclair et son conjoint, le mentaliste Pierre Hamon, ont découvert qu’il existait autant de compétitions, dont la compétition mondiale de la FISM, aussi appelée les Olympiques de la magie. Ils ont alors décidé qu’ils aimeraient accueillir cet événement d’envergure à Québec, même si elle n’a jamais eu lieu sur le continent américain. 

Ils ont rencontré l’Ontarienne Joan Caesar, juge internationale et représentante canadienne de la FISM, qui les a guidés dans leurs démarches au cours des dernières années. Depuis, Mme Auclair et son conjoint parcourent le monde pour faire connaître le Québec auprès des diverses associations mondiales.

Les Olympiques de magie se déroulent pendant sept jours, presque jour et nuit, au cours desquels les meilleurs magiciens au monde s’affrontent, assistent à des conférences ou enseignent leurs tours. «C’est ce qu’on fait au Festival, mais à très très grande échelle», rapporte Mme Auclair.

C’est le 10 juillet en Corée du Sud qu’un vote déterminera si la compétition mondiale se tiendra ici, ou en Espagne. Chaque président des 101 clubs aura droit à un nombre de votes proportionnel aux nombre de membres de son club. Certaines personnes plus influentes viendront bientôt découvrir le Québec au cours d’une opération de séduction organisée par le Club de magie de Québec. «Le fait que ces gens très occupés se déplacent à Québec nous donne quand même une indication que notre candidature est prise au sérieux», croit la co-organisatrice.

Si Québec l’emporte, ce sont environ 2 500 magiciens et adeptes de magie des quatre coins du globe qui viendront visiter la Capitale-Nationale en 2021. «Ça a de belles retombées économiques pour la ville hôte, ça ferait aussi connaître la ville de Québec mondialement. Tous les magiciens du monde auraient les yeux rivés sur Québec», de conclure Mme Auclair. 

Le populaire mentaliste américain Max Maven sera en spectacle à Québec le samedi 5 mai, à l’occasion du gala international de magie

Photo gracieuseté

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *