uncategorized
13:07 29 mai 2018 | mise à jour le: 29 mai 2018 à 13:07 temps de lecture: 3 minutes

Tour de 18 étages à Limoilou: 1500 citoyens s’opposent dans une pétition

«Action Limoilou», un groupe formé par des citoyens du quartier, a officiellement déposé à la Ville de Québec une pétition s’opposant à la modification de zonage du terrain de l’église Saint-François d’Assise où ACERO Groupe Immobilier souhaite construire une tour d’habitation de 18 étages.

Une pétition de 1500 signatures a été déposée à l’hôtel de ville

Photo gracieuseté – Action Limoilou

Le projet, tel que présenté le 17 janvier dernier, comporterait une base de deux étages à vocation commerciale et une tour qui accueillerait 103 unités locatives de type loft, 3 ½ et 4 ½. Le sous-terrain de l’édifice offrirait pour sa part 119 cases de stationnement.

Les quelque 1500 citoyens qui ont signé la pétition souhaitent que le zonage actuel soit maintenu, soit un zonage qui permet les bâtiments d’une hauteur maximale de cinq étages. Action Limoilou s’oppose notamment à la hauteur du projet d’ACERO, mais aussi le flot de circulation qui serait engendré sur la 1re avenue.

«On veut un projet qui colle à la réalité du quartier et qui correspond aux besoins des familles», a fait savoir l’une des deux portes-paroles, Monique Lapointe.

Le promoteur et associé Benoît Raymond n’est pas surpris par le dépôt de cette pétition. «Je m’y attendais. En janvier, les citoyens étaient très engagés. On a demandé à rencontrer Action Limoilou, mais ils ne nous ont pas rappelé», a fait savoir M. Raymond, qui maintient son souhait de discuter avec les citoyens et de travailler dans un esprit collaboratif.

Aller à la rencontre d’ACERO est d’ailleurs la prochaine étape pour Action Limoilou, qui souhaitait d’abord et avant tout déposer cette pétition à la Ville.  «On voulait leur montrer notre point de vue et montrer aussi que les citoyens sont derrière nous», explique Mme Lapointe qui estime que le tout a été reçu positivement. «Ils ont vu qu’on est sérieux et qu’on est prêts à faire preuve d’ouverture».

Réfléchir à la densification

Maintenant que Québec a un projet de transport structurant, le maire Régis Labeaume estime que le moment est venu d’entamer une discussion sérieuse sur le développement durable et la densification, pas seulement pour Limoilou, mais aussi pour tous les quartiers de la ville.

«Peut-être que le projet de l’église est le bon projet pour déclencher cette discussion, parce qu’un moment donné il faut se faire une idée comme ville. Est-ce qu’on veut densifier oui ou non ?», a-t-il lancé, en précisant qu’il souhaite que les gens de Québec, dont les organismes environnementaux, s’expriment sur la question.

Il a toutefois assuré comprendre les inquiétudes des résidents limoulois et que l’objectif n’est pas de dénaturer le quartier. «Je vais recevoir cette pétition avec respect», a-t-il mentionné en mêlée de presse juste avant le conseil municipal où le document a été déposé par les portes-paroles d’Action Limoilou.

«Ce type de projet n’a pas sa place dans un quartier résidentiel et familial», a mentionné l’une des citoyennes, Monique Lapointe

Photo gracieuseté

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *