uncategorized
18:11 29 mars 2018 | mise à jour le: 29 mars 2018 à 18:11 temps de lecture: 2 minutes

Lauberivière aura un nouvel édifice

La Ville de Québec a récemment accordé 1,3MS à la Maison de Lauberivière pour la construction d’un nouveau bâtiment de sept étages avec stationnement sous-terrain, qui sera érigé au 485, rue de Xi’an, dans l’arrondissement de La Cité-Limoilou.

Lauberivière aura un nouveau bâtiment avec une capacité d’accueil de 131 chambres.

Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier

Le projet, qui comportera 131 chambres et 18 logements, nécessitera des investissements d’un peu plus de 28M$. Les 18 logements serviront de tremplin pour aider les gens à sortir de la rue.

Avant la construction, plusieurs scénarios ont été envisagés par l’organisme, dont celui de rénover le bâtiment de la rue Saint-Paul. «Il y  avait des défis à l’intérieur qui ont fait en sorte que c’était très couteux de rénover. Il aurait aussi fallu relocaliser les services pendant la rénovation», explique le directeur général de l’établissement, Éric Boulay.

Sur le coût de construction, Lauberivière absorbera un montant de 2,7M$, issu de la vente de l’immeuble actuel. Si tout se déroule comme prévu, c’est AccèsLogis Québec qui financera la majeure partie du projet d’envergure. «On en est à continuer de ficeler le montage financier et à s’assurer que tous les acteurs soient au rendez-vous», mentionne M. Boulay.

La Ville de Québec contribuera dans le cadre de la Politique d’aide aux interventions immobilières prioritaires pour la mise en valeur des biens culturels et de l’Entente de développement culturel et d’aide à la restauration des biens patrimoniaux établie entre le ministère de la Culture et des Communications et la Ville de Québec.

Depuis l’ouverture d’une unité de débordement, le 29 janvier dernier, le bâtiment actuel de Lauberivière a une capacité d’accueil de 86 lits. «Avant, on avait 71 places, mais tous les refuges de la Ville de Québec étaient en situation de débordement. Ce ne sera pas un luxe d’avoir 131 unités d’hébergement», se réjouit M. Boulay.

Si tout va comme prévu, la construction devrait commencer cette année et s’achever au plus tard le 31 décembre 2020. 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *