Actualités
14:29 29 mars 2018 | mise à jour le: 5 février 2019 à 14:25 temps de lecture: 3 minutes

Québec mise sur son développement récréotouristique

ÉCOLOGIE. Le gouvernement du Québec remet 17 M$ à la Ville de Québec pour la mise en œuvre du Plan de quatre rivières traversant la Capitale-Nationale. À cette somme s’ajoutent 11 M$, provenant du Programme triennal d’immobilisations de la Ville de Québec.

Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, et Régis Labeaume, maire de Québec.

Photo TC Media – Alain Couillard

L’aide financière, répartie sur cinq ans, permettra de mettre en valeur des activités récréotouristiques accessibles toute l’année en plus de contribuer à l’assainissement des eaux usées, à la gestion des eaux de pluie et à la protection de la biodiversité.

Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation et ministre responsable de la région de Québec, a rappelé que le succès du projet de revitalisation et de dénaturalisation de la partie urbaine de la rivière Saint-Charles et qu’il justifiait l’attribution de cette somme. Les rivières ciblées sont celles de Beauport, Cap-Rouge, Montmorency et Saint-Charles, toutes fréquentées par le public de la région.

Ce Plan des rivières, soutient le ministre, deviendra un lien important pour des équipements récréotouristiques déjà installés et ceux à venir. Il permettra également de maximiser l’accès aux rivières sur quatre saisons.

Projet pertinent

Le maire de Québec, Régis Labeaume, concède que des efforts importants devront être faits afin d’assainir les rivières, les préserver et surtout les mettre en valeur. «Notre objectif avoué est de redonner accès à tous les cours d’eau de la ville afin que les citoyens puissent y pratiquer des activités récréatives. Cela va de pair avec la qualité de l’eau de nos rivières.»

Il a confirmé qu’un plan pour la mise en valeur de ces rivières sera annoncé à l’automne. Certaines de ces actions seront réparties sur une période de deux ans, alors que d’autres s’échelonneront sur trois ans, cinq ans voire 10 ans. «Avant l’été, des activités reliées au projet seront visibles, mais l’ensemble du projet et l’agenda seront présentés à l’automne.»

L’an dernier, le concours international d’idées de la Ville de Québec, <@Ri>Rêvons nos rivières<@$p, a permis d’établir des stratégies dont plusieurs ont été incluses dans le Plan des rivières. Le maire a donné l’exemple de la place éphémère de la marina Saint-Roch qui, l’an dernier, proposait un espace ludique et rassembleur au bord de la rivière Saint-Charles.

Quelques intervenants dans ce dossier, les députés Raymond Bernier, Sébastien Proulx, Régis Labeaume, le député Patrick Huot et le conseiller Steeve Verret.

Photo TC Media – Alain Couillard

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *