uncategorized
21:37 16 janvier 2018 | mise à jour le: 16 janvier 2018 à 21:37 temps de lecture: 3 minutes

Le comité populaire veut toujours du logement locatif

La séance de consultation publique dans le dossier de l’ancienne boucherie Bégin, située sur la rue Saint-Jean, a récemment eu lieu. Le zonage a été modifié pour accueillir 10 condos ainsi qu’un local commercial. Le comité populaire Saint-Jean-Baptiste, qui s’oppose au projet, aurait préféré y voir des logements sociaux.

Seule une version antérieure de la façade du bâtiment a été présentée aux différents comités du quartier.

Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier

«Ils nous sont arrivés avec un nouveau projet de condos et cette consultation publique était le seul moment où on pouvait affirmer que ce n’est pas un projet qui répond aux besoins du quartier», mentionne Marie-Ève Duchesne, porte-parole du comité.

Selon Mme Duchesne, il y a toujours des unités à vendre dans le Tandem, un bâtiment de condos situé dans le même quartier. «On vient encore construire des condos. Est-ce que c’est vraiment ça le besoin ? Moi je pense que la priorité pour nous était très claire et c’est du logement social qu’il nous faut. C’est sûr qu’on va continuer à nous faire entendre».

C’est également le comité populaire qui avait, l’an dernier, lancé une pétition demandant l’expropriation du propriétaire pour y construire des logements sociaux. La pétition avait alors été appuyée par plus de 650 personnes.

«C’est un terrain très litigieux. Ça fait plus de cinq ans que la boucherie est laissée à l’abandon et perçue comme une verrue par les citoyens et les commerçants», mentionne Mme Duchesne, bien contente malgré tout que la démolition puisse bientôt avoir lieu.

Intégration architecturale

Le président du conseil de quartier Saint-Jean-Baptiste, Louis Dumoulin, est favorable à la modification réglementaire qui a été présentée lors de la consultation publique. Il espère toutefois que l’architecture de ce nouveau bâtiment sera bien intégrée à celle de la rue Saint-Jean.

Tout ce que le conseil de quartier a pu voir jusqu’à maintenant, c’est une version antérieure de l’image de la façade du bâtiment, précise M. Dumoulin. «Le promoteur m’a dit que toutes les décisions architecturales ont déjà été prises et acceptées par la commission de l’urbanisme», a-t-il également laissé savoir.

«La rue Saint-Jean a un caractère assez fort. Il n’y a pas beaucoup d’erreurs architecturales. Pour y intégrer un bâtiment contemporain, il faut y aller avec un certain talent», croit-il, en ajoutant que ce nouveau bâtiment doit, selon lui, accompagner le monument historique de l’église Saint-Jean-Baptiste dans son architecture.

Marie-Ève Duchesne, porte-parole du comité populaire, dénonce également le fait qu’aucun visuel n’ait été présenté lors de la consultation publique. «On ne nous a rien présenté, c’est comme un chèque en blanc qu’on a signé. On ne sait toujours pas de quoi ça va avoir l’air exactement». Elle croit que l’image de la façade moderne qui a été véhiculée, sachant qu’il s’agit d’une version antérieure, ne correspond pas au patrimoine du quartier.

Le 22 janvier, le projet de règlement sera adopté au conseil d’arrondissement. Puis, si aucune demande d’ouverture de registre en vue d’un référendum n’est faite, le règlement final sera adopté lors du conseil d’arrondissement du 12 février.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *