uncategorized
20:00 19 avril 2009 | mise à jour le: 19 avril 2009 à 20:00 temps de lecture: 4 minutes

Une chambre froide qui donne chaud au coeur

Le Relais d’Espérance a été gâté par les Service Frimas Inc. en fin de semaine, puisque Carl Turgeon, président de la compagnie, lui a offert une chambre froide de 15 000 $ entièrement gratuitement.

C’est dans une ambiance de fraternité et d’entraide que huit des employés de M. Turgeon se sont présentés dans les locaux du Relais à Limoilou cette fin de semaine, pour y installer bénévolement une chambre froide qui servira à conserver les denrées périssables que l’organisme distribuent gratuitement au plus démunies. «Nous sommes bénis, il n’y a pas de mot pour exprimer comment nous sommes contents et honorés d’avoir reçu ce cadeau tombé du ciel, Carl est notre héros », a lancé Danielle Pearson, directrice générale adjointe du Relais. Au total, près de vingt heures ont été nécessaires pour terminer le projet, selon les normes les plus strictes de la compagnie. «Les gars étaient contents d’être ici et de rendre service à la communauté», a avoué Carl Turgeon qui semblait lui aussi très satisfait du résultat final.

Un début à tout…

Après avoir été approché par un ami, Carl Turgeon s’est rendu au Relais pour une visite un jeudi matin lors des «épiceries», où une centaine de personnes chaque fois s’y rendent pour remplir leur panier de denrées. Dérangé par ce qu’il a vu, M. Turgeon a décidé de prendre la situation en main. Mis à part de petits frigos ici et là, une simple pièce servait de chambre froide en hiver, lorsque que la fenêtre était ouverte. «Imaginez l’été», a lancé celui qui a enlevé beaucoup de maux de tête à la directrice du Relais. «Nous avons tellement de choses à régler, et Carl vient de nous enlever un gros poids de sur les épaules grâce à sa générosité», avoue Mme Pearson avec grande satisfaction. Près de 700 personnes par semaine pourront bénéficier de cette nouvelle installation qui permettra de conserver encore plus longtemps les denrées périssables. 225 pieds carrés sont maintenant à la disposition du personnel et des bénévoles pour remplir le ventre de ceux qui en ont besoin.

Jusqu’au bout de sa mission

Le Relais d’Espérance a pour mission première «d’aider les personnes à retrouver la confiance, l’espoir et la joie de vivre». En mettant le pied dans ses locaux, il n’y a pas de doute que les bénévoles et les quatre permanents qui y travaillent vivent cette mission de très près. Une multitude de services tels l’aide alimentaire, le comptoir vestimentaire, les cours de cuisine, etc. sont offerts aux milliers de personnes qui s’y présentent chaque année. Heureusement, des organismes comme celui-ci existent pour soutenir ceux qui crient à l’aide. Malheureusement, le nombre de demandes explosent jour après jour à Québec. «On a besoin que la communauté nous aide», a lancé un bénévole du Relais. «Ce n’est pas toutes les semaines que nous avons des protéines à offrir aux gens, et on espère qu’un jour, ça sera le cas», a-t-il poursuivi.

Une campagne de financement de l’organisme se déroulera sous forme de « cocktail dînatoire», le 29 avril prochain, à l’Observatoire de Québec, où Carl Turgeon sera le président d’honneur. «J’espère que les autres entreprises suivront mes traces pour ainsi améliorer le sort des organismes communautaires à Québec», a conclu l’ange tombé du ciel du Relais d’Espérance.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *