uncategorized
19:57 14 mars 2007 | mise à jour le: 14 mars 2007 à 19:57 temps de lecture: 6 minutes

De nombreux enjeux dans Jean-Lesage

Les Québécois seront appelés aux urnes, le 26 mars prochain. Après Taschereau et Jean-Talon, c’est cette semaine au tour des candidats de la circonscription de Jean-Lesage de faire connaître les enjeux locaux qu’ils entendent défendre afin de gagner la confiance des électeurs.

Jean-Yves Desgagnés, Québec solidaire

Engagé depuis des années dans la lutte contre la pauvreté, une réalité qui touche l’ensemble des classes sociales, Jean-Yves Desgagnés est âgé de 50 ans. Agent de recherche au Centre de recherche de Montréal sur les inégalités, les discriminations et les pratiques alternatives de citoyenneté (CRÉMIS), chargé de cours à l’Université du Québec à Chicoutimi et superviseur mobile à l’École de service social de l’Université Laval, il compte déjà plusieurs dossiers à son calepin.

S’il est élu, Jean-Yves Desgagnés entend rendre des comptes à la population en tenant au moins quatre assemblées citoyennes par année engageant le député; inviter la population à participer à l’élaboration d’un Plan vert citoyen visant notamment à identifier des mesures concrètes pour réduire les gaz à effet de serre et la pollution par le bruit; garantir la dignité pour toutes et tous en favorisant un meilleur accès à l’emploi pour les personnes vivant un problème de santé mentale, ainsi que les personnes issues des communautés culturelles; de même qu’assurer le développement économique, social et culturel de la circonscription par une relance du Centre Mgr Marcoux afin d’en faire un carrefour multiculturel, intergénérationnel et sportif et par la revitalisation du secteur D’Estimauville en misant sur son potentiel récréotouristique.

Michel Després, Parti libéral du Québec

Michel Després sollicite un cinquième mandat à titre de député de la circonscription Jean-Lesage. Diplômé de l’Université Laval en administration des affaires, il est élu député de Jean-Lesage (anciennement Limoilou) pour la première fois aux élections de 1985 puis réélu en 1989, 1998 et 2003. Il a été ministre du Travail de 2003 à 2005 et est actuellement ministre des Transports et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.

Michel Després est très fier de son bilan dans le comté. Depuis 2003, ce sont plus de 100 M$ qui ont été investis dans la santé, l’éducation, pour de nouvelles unités de logement social, de nouvelles places en garderie, ainsi que pour soutenir des activités communautaires et de loisirs.

Il souhaite maintenant poursuivre le travail amorcé. Il vise, entre autres, le développement de nouvelles unités de logement social, de nouvelles places en garderie, la rénovation du CHSLD Pavillon Yvonne Sylvain et la revitalisation de l’axe d’Estimauville, dans la foulée de l’entente conclue récemment avec la Ville de Québec.

Jean-François Gosselin, Action démocratique du Québec

C’est le Limoulois Jean-François Gosselin qui briguera les suffrages sous les couleurs de l’ADQ dans la circonscription Jean-Lesage. Directeur du développement des affaires et partenariats stratégiques chez Harfan Technologies depuis 2005, M. Gosselin compte plusieurs engagements communautaires. Détenteur d’une maîtrise en administration des affaires, il est notamment bénévole et membre du conseil d’administration de la Ligue de soccer Québec Centre depuis 1990 et bénévole auprès de la Fondation québécoise de la Fibrose kystique depuis 1988.

La campagne actuelle lui permet de se prononcer sur plusieurs sujets. En ce sens, ses principaux dossiers sont la revitalisation du secteur D’Estimauville, l’établissement d’un pont entre les générations afin que la jeunesse puisse profiter de cette richesse que sont les aînés, la mise en valeur de la Baie de Beauport et la construction d’un complexe de soccer intérieur destinés aux sportifs de l’est de la ville.

De plus, il entend examiner la possibilité d’ériger un nouveau Colisée, le tout, en partenariat avec le milieu des affaires.

Lucien Rodrigue, Parti vert du Québec

Lucien Rodrigue est marié et père de six enfants. Il est médecin-urgentologue à l’hôpital St-François-d’Assise à Québec. Il est donc très informé sur les besoins actuels dans le domaine de la santé au Québec. Il est également détenteur d’un baccalauréat en agroéconomie.

S’il a choisi le Parti vert, c’est d’abord pour l’engagement de ce dernier en ce qui a trait à l’environnement. Il dit y avoir rencontré des gens passionnés et convaincus prêts à «renverser la vapeur».

S’il obtient la faveur des électeurs, il entend rendre plus accessible les services d’urgence; favoriser l’utilisation du transport en commun; améliorer le réseau de pistes cyclables de concert avec les élus municipaux; travailler à la construction d’un stade de soccer intérieur; sortir la malbouffe des écoles, des garderies et des hôpitaux; faire en sorte de diminuer les émissions polluantes de la Stadacona; militer en faveur du compostage et du recyclage; ainsi que développer et soutenir les échanges culturels.

Christian Simard, Parti québécois

À l’aube de la cinquantaine, Christian Simard n’en est pas à sa première expérience dans l’arène politique, lui qui a été député du Bloc québécois de 2004 à 2006. Se qualifiant lui-même comme un «mordu de justice», il a été très actif au cours des dernières années dans les domaines tels que la protection de l’environnement et l’habitation coopérative.

Conseiller du ministre de l’Environnement et de la Faune (1996), adjoint au président de la Fondation de la faune du Québec (1997-1998), directeur général par intérim de la Confédération québécoise des coopératives d’habitation (2000-2001), puis directeur général de la Fédération des coopératives d’habitation Québec / Chaudière-Appalaches et directeur général du Groupe de ressources techniques GT SOSACO (depuis 1998), il dit réserver ses sourires et ses appuis à un Québec qui lutte et qui se bat.

Ses priorités : la construction d’un stade de soccer couvert pour les secteurs Limoilou/Charlesbourg/Beauport; faire du secteur D’Estimauville un pôle de développement majeur; favoriser l’accès aux propriétés pour les familles; soutenir les personnes âgées; garantir le plein accès au Saint-Laurent et à la Baie de Beauport; ainsi que revoir le dossier des Salons de jeu.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *