uncategorized
13:32 15 novembre 2007 | mise à jour le: 15 novembre 2007 à 13:32 temps de lecture: 4 minutes

Montcalm : ce sera une course à cinq

La période de mise en candidature pour le poste de conseiller du district de Montcalm est officiellement terminée. Durant cette dernière, cinq candidats ont signifié leur intérêt à succéder à Ann Bourget, qui a choisi de se lancer dans la course à la mairie de Québec. Il s’agit de Diane Allard (Renouveau municipal de Québec), Anne Guérette (Indépendante) et Jacques Langlois (Indépendant), Alain Proulx (Indépendant) et Rokhia Thiam (Vision Québec).

Rappelons que les intéressés avaient jusqu’au 9 novembre à 16 h 30 pour se porter candidat. Pour être admissibles, ils devaient d’abord être inscrits sur la liste électorale et résider dans la ville de Québec, de façon continue ou non, depuis le 25 octobre 2006. En plus d’avoir atteint l’âge de la majorité, ils devaient être de citoyenneté canadienne, ne pas être en curatelle et ne pas avoir été déclarés coupables de manœuvres électorales frauduleuses.

Les candidats

Diane Allard : Membre du conseil exécutif du Renouveau municipal de Québec depuis 2001 et présidente de ce même comité depuis 2004, Diane Allard n’en est pas à sa première expérience dans l’univers de la politique municipale. Conseillère à Cap-Rouge de 1983 à 1991, elle a notamment participé à la création d’une bibliothèque municipale, à la mise en place d’un programme de recyclage et à la fondation et direction de l’Association de jumelage internationale. Gestionnaire et directrice de la Société Le Radoub, organisme à but non lucratif qui possède quatre résidences où logent une cinquantaine de personnes ayant des problèmes en santé mentale, elle siège également au conseil d’administration de la Maison Revivre.

Anne Guérette : Après six années d’engagement soutenu au Conseil de quartier Montcalm, Anne Guérette fait le saut dans l’arène politique. Architecte, présidente de la Coalition Héritage Québec et mère de deux jeunes garçons, elle souhaite ainsi participer au maintien et à l’amélioration continue de la qualité de vie des citoyens. Au nombre de ses préoccupations : favoriser le développement des terrains vacants, collaborer avec les commerçants et mettre en valeur le patrimoine bâti. Si elle est élue, elle entend déployer toute l’énergie et la passion nécessaires afin de représenter les intérêts des gens du quartier à l’Hôtel de Ville.

Jacques Langlois : C’est fort d’une expérience de quatre années à titre de conseiller indépendant à la Ville de Sainte-Foy (1997-2001) que Jacques Langlois briguera les suffrages. Résident du quartier Montcalm depuis maintenant six ans, le détenteur d’une maîtrise en administration publique de l’ENAP et en gestion des entreprises de l’Université Laval annonce ses couleurs. Ses actions seront axées sur six préoccupations majeures, soit le maintien et l’amélioration des services de proximité, le fardeau fiscal, l’application de contrôles administratifs, la poursuite du développement, freiner l’endettement des générations futures, ainsi qu’assurer une présence forte sur le terrain.

Alain Proulx :Quatrième candidat mais non le moindre, Alain Proulx sera également dans la course à titre d’indépendant. Son bulletin de candidature a été déposé officiellement le 9 novembre. Malheureusement, M. Proulx n’a pas été en mesure de nous faire parvenir photo et objectifs avant l’heure d’aller sous presse.

Rokhia Thiam :C’est la Québécoise originaire du Sénégal Rokhia Thiam qui briguera les suffrages pour la formation du chef Marc Bellemare dans le district Montcalm. Mère de famille, immigrante, étudiante et travailleuse, la principale intéressée a à cœur de défendre les intérêts de la population. Son parcours a été le théâtre de plusieurs activités bénévoles, notamment auprès des enfants défavorisés et des personnes âgées. Ses priorités : la sécurité, contrer la vitesse excessive, faciliter l’accès aux infrastructures, soutenir financièrement les organismes et augmenter l’aide aux familles monoparentales.

Le choix des électeurs sera connu le 2 décembre au terme d’une journée qui permettra également de désigner celui ou celle qui aura le mandat de guider les destinées de la Ville de Québec au cours des deux prochaines années.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *