uncategorized
15:30 3 avril 2008 | mise à jour le: 3 avril 2008 à 15:30 temps de lecture: 3 minutes

D’école à … maison

Quelque part sur la 3e Rue se niche une maison jaune dont les pages de l’histoire sont griffonnées de jeux d’enfants, d’heures de classe et de leçons d’algèbre. Après avoir abrité des centaines d’écoliers pendant 40 ans, la petite école d’Hedleyville s’est transformée en édifice à logements, pour enfin accueillir entre ses murs André Lemieux, son actuel propriétaire.

C’est tout à fait par hasard qu’André Lemieux est tombé sous le charme de l’ancienne école de campagne. «J’habitais la Haute-Ville et je ne connaissais pas Limoilou. Mon frère, qui travaillait au Cégep Limoilou, passait dans le coin tous les matins. Un beau jour, il m’a appelé en me disant : ‘‘Viens, on s’en va t’acheter une maison!’’. Ce qui m’a fait pâmer, c’est que tout était d’origine, le bâtiment avait été conservé dans son intégrité.»

De coup de foudre, l’emballement de M. Lemieux est passé à engagement. «J’ai signé le contrat sur le capot de la voiture de la vendeuse, tellement je ne voulais pas manquer ma chance!», de s’exclamer l’heureux élu.

Vendue à un prix dérisoire, la maison est alors dans un état lamentable. «Lorsque j’ai fait l’acquisition de la maison, en 1983, c’était un véritable taudis! Il n’y avait pas d’eau chaude, pas de bain, pas de douche.» De nombreuses rénovations ont été requises afin de redonner ses lustres d’antan à la demeure. Le propriétaire a tout mis en œuvre afin de conserver le cachet historique de l’ancienne école. «Tous les planchers sont d’origine, précise-t-il. Certains ont cependant dû être inversés, puisque les pupitres des élèves y avaient été visés et que les planches s’en trouvaient abimées.»

L’escalier a su traverser les décennies avec dignité, alors que les fenêtres ont conservé leur charme d’antan. Même le clocheton d’époque a rejailli sur le toit de l’édifice. Et son propriétaire se fait un devoir de sonner la cloche tous les midis, sans quoi il se fait réprimander! «Moi qui croyais achaler les gens en sonnant la cloche!, souligne-t-il en riant. Lorsque j’oublie de le faire, on me l’indique assez rapidement.»

Qui a eu cette idée folle, un jour d’inventer l’école… d’Hedleyville?

L’école d’Hedleyville voit le jour en 1863. À l’époque, plus de 175 enfants s’entassent chaque jour dans le bâtiment. Les sœurs servantes du Saint-Cœur de Marie font l’acquisition de l’école en 1899. Elles n’y seront guère longtemps, le bâtiment étant déclaré insalubre en 1903.
L’endroit est alors converti en édifice à logements. Le clocheton, emblème des institutions d’enseignement, est enlevé. Maints locataires se succéderont jusqu’à l’acquisition de la demeure par M. Lemieux. Ce dernier souhaite par ailleurs plus que tout poursuivre la restauration de sa demeure afin qu’elle épouse parfaitement l’allure de son époque. «Le modèle de clocheton n’est pas exactement identique à celui original. Celui que j’ai fait faire est inspiré de l’école de Cap Blanc. Mais un jour, je souhaite en reconstruire un identique», promet-il.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *