uncategorized
20:38 8 octobre 2008 | mise à jour le: 8 octobre 2008 à 20:38 temps de lecture: 6 minutes

Lutte à six dans la circonscription Beauport-Limoilou

Le 14 octobre arrive à grands pas. Le débat des chefs étant maintenant chose du passé, les électeurs ont d’ores et déjà une bonne idée de celui ou celle à qui ils entendent accorder leur confiance. À quelques jour du scrutin fédéral, le QUÉBEC EXPRESS propose à ses lecteurs un portrait des candidats qui brigueront les suffrages dans la circonscription Beauport-Limoilou.

Constamment au cœur des discussions, le secteur est de Québec fourmille d’enjeux qui ne manqueront pas d’occuper le quotidien du prochain député. Le développement du secteur D’Estimauville, la renaissance du boulevard Sainte-Anne de même que la revitalisation du Vieux-Beauport et du Vieux-Limoilou sont bien entendu au centre des priorités. À tout cela s’ajoutera l’après 400e, le soutien offert aux organismes communautaires, le développement touristique, les infrastructures, le patrimoine, la culture, l’immigration et la poursuite du dialogue avec les personnes âgées. À qui confier les rennes pour les quatre prochaines années? À vous de choisir!

Simon-Pierre Beaudet, NPD

Titulaire d’une maîtrise en littérature de l’Université Laval, Simon-Pierre Beaudet habite Limoilou depuis sa tendre enfance. D’abord libraire pour la Librairie générale française et la Librairie Pantoute, il a animé entre 1999 et 2004 l’émission <@Ri>Salut l’Amérique<@Ri> diffusée à CKIA. Le principal intéressé est actuellement conseiller à l’Association générale des étudiantes et étudiants du Cégep Limoilou (AGEECL).

C’est à la suite de l’important mouvement étudiant de l’an dernier au Québec que M. Beaudet a pris la décision de porter ses revendications au niveau politique en se présentant à titre de candidat pour le Nouveau parti démocratique. Il souhaite ainsi promouvoir les enjeux étudiants dans l’arène politique.

Simon Bédard, indépendant

Âgé de 65 ans, Simon Bédard est natif de Saint-Pascal de Maizerets et a demeuré à Beauport une dizaine d’années. Ayant œuvré dans le secteur des communications pendant près de 40 ans, à titre de journaliste et d’animateur radio, le principal intéressé a été décoré du Ruban d’Or remis par l’Association canadienne des radiodiffuseurs pour services rendus à la collectivité.

Président d’honneur de plusieurs collectes de fonds, il a consacré temps et énergie afin de venir en aide aux toxicomanes, aux enfants atteints de fibrose kystique et à la Fondation des maladies du coeur. Au cours des dernières années, il a œuvré à la conception d’un jeu de société nommé Astrolot, qui allie signes astrologiques, poker et bingo.

Sylvie Boucher, Parti conservateur

Élue en 2006 sous les couleurs du Parti conservateur, Sylvie Boucher briguera un deuxième séjour à titre de députée de la circonscription Beauport-Limoilou. Secrétaire parlementaire du premier ministre Stephen Harper au cours du dernier mandat, elle estime avoir un devoir envers ce pays qui lui a tant donné à elle et à sa famille.

Toujours selon cette dernière, la population de Beauport-Limoilou a besoin d’un leader et d’une représentante à Ottawa qui pourra obtenir des résultats pour eux, qu’il s’agisse de préserver la sécurité des enfants au sein des collectivités, d’alléger le fardeau fiscal des familles ou de s’assurer que le gouvernement est redevable à la population. En ce sens, elle souhaite participer activement au processus politique dans le but de s’assurer que le gouvernement demeure transparent, responsable, honorable et intègre.

Luc Côté, Parti vert

Luc Côté est un père de famille représentatif de la classe moyenne et estime bien connaître les problèmes rencontrés par les familles de sa communauté. Diplômé en 1999 à titre de programmeur en informatique, il a d’abord travaillé pour le secteur privé avant d’occuper un poste de technicien en informatique dans la fonction publique québécoise depuis 2001.

Ancien membre de l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec, il a œuvré comme infirmier au début des années 1990 dans la région de Montréal. Se disant humaniste convaincu, il s’est également engagé activement pour la Société de la sclérose latérale amyotrophique. Il s’implique présentement dans son milieu de travail en tant que délégué de l’organisation syndicale. Il se considère particulièrement sensibilisé aux questions touchant à la santé et à l’environnement qui sont, pour lui, tout simplement indissociables.

Éléonore Mainguy, Bloc québécois

C’est Éléonore Mainguy qui sollicitera la confiance des électeurs de Beauport-Limoilou pour le Bloc québécois le 14 octobre prochain. Tournée vers les communications, la candidate a tour à tour occupé les fonctions de chroniqueuse arts et spectacles pour l’émission Moreault le midi (CIMI FM), auteure de l’ouvrage Les jeux sont faits : confession d’une ex-croupière (Éditions Stanké), rédactrice et collaboratrice pour le magazine Summum (Genex Communications) et annonceuse publicitaire (Spirit House Radio).

En plus de son baccalauréat en arts de l’Université du Québec à Montréal, elle compte plusieurs engagements communautaires à titre d’animatrice social pour le groupe Action Jeunesse de Charlevoix et de membre du Regroupement de citoyens et citoyennes qui se prononcent contre l’expansion du jeu de hasard et d’argent au Québec.

Yves Picard, Parti libéral

Avocat de formation, Yves Picard est l’ancien président des Conseils arbitraux de l’assurance-emploi pour la division régionale du Québec. Conseiller en placements et auxiliaire d’enseignement en droit du travail à la Faculté de droit de l’Université Laval, il participe activement à la vie de son milieu à titre de membre de plusieurs comités organisateurs et conseils d’administration. Il est notamment vice-président du Comité de la fête du Canada (Ville de Québec) depuis 1996, membre du Comité sur l’exercice illégal de la profession d’avocat du Barreau de Québec et membre du Club Rotary de Québec-Charlesbourg.

Outre ses activités communautaires, M. Picard est actif sur le plan politique, lui qui est vice-président de l’Association libérale fédérale de Charlesbourg-Jacques-Cartier. Il a également été conseiller juridique pour diverses élections aux échelons fédéral et municipal et a milité activement pour le camp du NON dans Charlesbourg lors du référendum de 1995. Yves Picard détient un baccalauréat en science politique ainsi qu’un diplôme en droit de l’Université Laval.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *