uncategorized
20:08 5 avril 2007 | mise à jour le: 5 avril 2007 à 20:08 temps de lecture: 4 minutes

L’Îlot des Palais aura fière allure

Lorsqu’elle a décidé de s’offrir un réaménagement complet de l’Îlot des Palais pour son 400e anniversaire, la Ville de Québec a choisi de lancer un grand concours afin de permettre aux artistes du domaine de l’architecture de soumettre leur candidature. Un bouillonnement d’idées duquel est émergé le projet gagnant, qui donnera aux gens de Québec un lieu alliant l’histoire et la modernité.

Réalisé par Bélanger Beauchemin architectes et Anne Vallières architecte, le concept semble, à première vue, fort intéressant. Le bâtiment à vocation muséale, désigné comme le Pavillon Jean-Talon, présente une facture contemporaine alliant la pierre, le verre et le bois. L’originalité est au cœur du projet, alors que l’archéologie sera mise en valeur par l’aménagement d’un volume suspendu au-dessus des vestiges, dans un écrin de verre, qui permettra notamment d’optimiser l’accessibilité visuelle aux visiteurs, tant de l’intérieur que de l’extérieur.
À l’intérieur, les visiteurs seront à même de découvrir un concept muséologique dynamique, qui animera le contenu archéologique du musée et rappellera, d’une façon vivante et originale, l’histoire du lieu en s’appuyant sur les technologies les plus récentes. Ainsi, l’aménagement d’une douzaine de stations thématiques permettra notamment au visiteur de comprendre l’évolution du site à travers les siècles, l’importance de l’environnement maritime dans le développement de la ville, le style de vie des intendants et l’étendue de leur pouvoir, de même que les façons de communiquer, de se nourrir, d’échanger des biens, de se vêtir et de s’abriter à l’époque de la colonie française. Un espace multimédia est également prévu.

L’édifice actuel sera pour sa part restauré, tandis que la cour centrale fera place à de nouveaux aménagements.
«Je suis confiante que la construction du pavillon Jean-Talon et la restauration de l’Îlot des Palais dans son ensemble répondront aux attentes, non seulement des muséologues et des archéologues, mais aussi de toute la population, se réjouit la mairesse de Québec, Andrée Boucher. Nous pourrons tous désormais profiter d’un site d’une exceptionnelle richesse patrimoniale. De surcroît, le nouvel aménagement de l’îlot des Palais marquera l’environnement urbain. Le paysage de la côte du Palais sera nettement plus attrayant.»

Misant sur une enveloppe de 18 M$, le projet sera lancé dès ce printemps. Si tout se passe bien, le résultat final pourrait être accessible au public dès le 3 juillet 2008. Toutefois, la mairesse Andrée Boucher demeure réaliste.
«Il se peut fort bien que les travaux soient plus longs que prévu. Même chose pour les coûts, qui pourraient s’avérer plus importants. Si ça arrive, on ne tombera pas en bas de nos souliers. Une chose est certaine, ce projet va être magnifique une fois terminé», assure-t-elle.

Bourget inquiète

La déclaration de Mme Boucher en ce qui a trait au probable dépassement des coûts de construction n’a pas manqué de faire sursauter la chef de l’opposition, Ann Bourget, qui ne souhaite pas revivre un deuxième Palais Montcalm.

«C’est un projet important et une attitude comme celle de Mme Boucher aujourd’hui donne l’impression que nous gérons avec de l’argent de Monopoly. Ce n’est pas tout d’aménager quelque chose de beau, il faut s’assurer que les budgets initiaux soient respectés», mentionne-t-elle, ajoutant qu’elle est en faveur d’une participation financière des gouvernements.
«Une ville n’a pas les moyens de se payer un musée à elle seule», conclut Mme Bourget.

Le concept gagnant propose de redonner ses lettres de noblesse à l’Îlot des Palais.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *