uncategorized
19:29 8 juillet 2010 | mise à jour le: 8 juillet 2010 à 19:29 Temps de lecture: 3 minutes

Un millier de greffes de moelle et de nouveaux locaux

En 20 ans d’existence, le Centre d’hématologie et d’oncologie de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus procédé à plus de 1000 transplantations de cellules souches hématopoïétiques, plus communément appelées greffe de moelle, une statistique qui classe le Centre au deuxième rang en importance au Québec, immédiatement après l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

La transplantation de cellules souches hématopoïétiques repose sur la capacité de ces cellules à s’autorenouveler et à reconstituer l’ensemble des lignées cellulaires sanguines. La transplantation de ces cellules est donc une approche efficace pour restaurer les systèmes immunologique et hématologique après un traitement de chimiothérapie. Actuellement, la greffe de cellules souches hématopoïétiques est un traitement reconnu pour plusieurs cancers hématologiques et autres maladies du sang.

Depuis les tous débuts, le Service d’hémato-oncologie a procédé à 711 transplantations autologues, c’est-à-dire lorsque les cellules proviennent de la personne elle-même, et 350 transplantations allogéniques, greffes provenant des cellules d’un donneur apparenté ou non apparenté, dont 18 par cellules provenant de sang de cordon ombilical. Le centre de transplantation de cellules souches hématopoïétiques est également un centre collecteur. À ce jour, les cellules prélevées sur 51 donneurs non apparentés ont été exportées au Canada ou ailleurs à travers le monde.

Louis Sanfaçon est l’un des 1000 patients qui ont subi une greffe – une autogreffe en fait dans son cas – à l’Enfant-Jésus. Alors qu’il entame à peine la cinquantaine et qu’il est en bonne forme physique, il apprend, en octobre dernier, qu’il est atteint d’un myélome multiple.
«Le mot cancer, ça rime avec le mot mortalité. On se demande si on va guérir, si on va perdre ses cheveux. […] L’agenda devient tellement chargé que quand quelqu’un nous demande ce qu’on fait dans la vie, on peut répondre : j’ai le cancer!», raconte celui qui est visiblement un amoureux de la vie.

Même s’il se considère aujourd’hui comme un privilégié qui a de la chance d’être encore debout et de simplement pouvoir se fixer des objectifs dans la vie, Louis Sansfaçon n’est pas complètement guérit. Il est encore en attente d’une greffe venant d’un donneur compatible. Pour trouver ce fameux donneur, il entend bien continuer de parler de son expérience au Centre d’hématologie et d’oncologie de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus et de l’importance du don de cellules souches.

Nouveaux locaux

L’optimisme qui règne au Centre d’hématologie et d’oncologie de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus n’était jusqu’à tout récemment assombri que par un seul élément selon le Dr Robert Delage, chef du Centre d’hématologie et d’oncologie du Centre hospitalier affilié universitaire de Québec (CHA) : le problème persistant de l’exiguïté des locaux. Or voilà que le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a annoncé le 17 juin dernier que le Centre d’hématologie et d’oncologie sera réaménagé au coût de 2 462 000 $.

Le projet, qui permettra notamment d’améliorer la qualité, la sécurité et l’accessibilité aux soins et services dispensés à la clientèle, est financé conjointement par le CHA (1 034 000 $), le MSSS (714 000 $) et l’Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale (714 000 $). Des améliorations seront aussi apportées à la salle d’attente, aux salles d’examen et à la pharmacie satellite.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *