uncategorized
22:12 16 mai 2017 | mise à jour le: 16 mai 2017 à 22:12 Temps de lecture: 3 minutes

La SDC de Saint-Roch fait le ménage avec ses invités

ENVIRONNEMENT. Vous trouvez que la rue St-Joseph a l’air plus propre depuis quelques jours? C’est qu’une équipe d’une cinquantaine d’employés de Brown-Forman est venu donner un coup de balai avec la Société de développement commercial du centre-ville de Québec.

Quelques membres de l’équipe de Brown-Forman, dont Jonathan Homier à droite et Alexandrine Cardin-Dubé de la SDC de Saint-Roch.

(Photo TC Media – Prisca Benoit)

L’entreprise Brown-Forman, qui s’occupe notamment du populaire Jack Daniel’s, était de passage à Québec la semaine dernière pour son congrès annuel. «On est des volontaires bénévoles pour faire un petit peu de travail communautaire et de nettoyer la rue du quartier Saint-Roch», explique l’ambassadeur chez Brown-Forman Canada, Jonathan Homier.

«Chaque année, on fait des corvées de nettoyage», ajoute la directrice générale de la SDC du centre-ville de Québec, Alexandrine Cardin-Dubé. Après le nettoyage des escaliers et des falaises l’année dernière, la SDC a décidé de se concentrer sur la rue Saint-Joseph cette année. «Je ne sais pas pourquoi, mais après la fonte des neiges, on a trouvé que c’était plus sale que d’habitude sur Saint-Joseph», remarque-t-elle.

C’est Brown-Forman qui a fait les démarches pour savoir comment ses employés pouvaient aider à leur passage à Québec. «On a fait un plus un et on s’est dit que c’est sûr que c’est Saint-Joseph qui avait besoin d’une aide aussi importante que ça», affirme Mme Cardin-Dubé.

Les employés étaient «étonnés» d’apprendre qu’ils allaient participer à une opération de nettoyage, mais aussi «excités et contents», selon Jonathan Homier. «Les restaurants et les bars, ce sont nos clients principaux. C’est une façon aussi de leur donner en retour. Saint-Joseph et le quartier ici, c’est très vivant. Une rue propre ça va signifier aussi des clients plus contents pour eux», croit M. Homier.

L’impact est majeur pour les commerçants et la SDC du centre-ville. «Pour deux à trois heures de bénévolat, c’est un mois de répercussions positives, assure Mme Cardin-Dubé. Ce sont cent bras qui viennent nous aider et qui ramassent des déchets qui ne passent pas nécessairement dans les machines de nettoyage de la ville, comme la poussière ou les mégots de cigarette.»

Les organismes se coordonnent pour organiser des opérations de nettoyage dans d’autres secteurs du quartier Saint-Roch. Parmi les initiatives, on retrouve notamment Verdir et Divertir qui s’occupe de l’îlot des tanneurs et l’EnGrAgE qui s’occupe du parvis de l’église Saint-Roch.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *