uncategorized
12:02 14 octobre 2017 | mise à jour le: 14 octobre 2017 à 12:02 temps de lecture: 3 minutes

Campagne de financement: l’église Saint-Roch à deux doigts du fil d’arrivée

RELIGION. Pour atteindre son objectif de 1,5M$, l’église Saint-Roch de Québec mise sur un spectacle haut en couleur et en émotions au cœur de l’église.

Mgr Jean Picher constate que la campagne de financement en est à ses derniers miles.

(Photo TC Media – Prisca Benoit)

La campagne pour la préservation de l’église Saint-Roch est à mi-parcours et, déjà, elle a atteint près de 90% de son objectif, en amassant jusqu’à présent environ 1,4M$. «C’est souvent quand on arrive vers le sommet de la montagne que les derniers pas sont les plus difficiles», remarque le curé de la paroisse et porte-parole de la campagne de financement, Mgr Jean Picher.

Cette campagne est cruciale pour la préservation du bâtiment, qui n’échappe pas aux effets du temps. «On a plusieurs nouvelles ces derniers temps qui nous disent qu’il faut prendre soin de nos églises vieillissantes, note M. Picher. Il faut prévenir les difficultés qu’il pourrait y avoir.» Deux églises de la région de Québec ont récemment connu des pépins techniques, notamment à la maçonnerie et à leur clocher, soit l’église du Très-Saint-Sacrement sur le chemin Sainte-Foy et, plus récemment, l’église de Saint-Sauveur.

C’est aussi l’église dans sa forme de communauté que la campagne de financement veut continuer de soutenir. «C’est cet ensemble de vie, de foi, d’entraide et de solidarité que l’église Saint-Roch représente, estime M. Picher. On veut se constituer un fonds qui va nous permettre de garder la paroisse vivante encore longtemps.» Outre l’aspect religieux, sept organismes communautaires ont aussi leurs locaux dans le sous-sol du bâtiment.

Un spectacle d’aventure

Pour atteindre, voire même dépasser leur objectif, les responsables de la campagne de financement ont organisé un concert-bénéfice au sein même de l’église. Intitulé Aventure: Bernard Voyer l’explorateur raconte, l’événement met en scène le conférencier Bernard Voyer qui raconte ses périples en compagnie de trois musiciens, André Moisan, Jimmy Lahaie et Hélène Lemay, qui produit également le spectacle.

C’est en haut des plus imposants sommets que veut nous amener Bernard Voyer ce soir-là. Celui qui a parcouru le monde de l’extrême nord à l’extrême sud remarque plusieurs ponts entre sa démarche personnelle et la spiritualité, au cœur de la mission de l’église. «Les églises, ce sont des repères, qu’on les fréquente ou pas, croit-il. C’est un beau camp de base, où on peut réfléchir et prendre un moment plus zen.»

Le concert sera précédé d’un cocktail dînatoire, où une œuvre de l’artiste Jean Gaudreau, créée spécialement pour l’occasion et représentant l’église, sera vendue aux enchères. Quelques reproductions personnalisées seront également en vente.

Le concert-bénéfice aura lieu le 10 novembre prochain, à l’église Saint-Roch, et sera précédé d’un cocktail dînatoire.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *