uncategorized
20:00 15 novembre 2017 | mise à jour le: 15 novembre 2017 à 20:00 temps de lecture: 3 minutes

Deux organismes de Québec en lice pour un concours canadien

CONCOURS. Les organismes de Québec Laura Lémerveil et le Diplôme avant la médaille se trouvent dans les dix organismes finalistes du concours organisé à l’occasion du 125e anniversaire de l’Industrielle Alliance. 

Le diplôme avant la médaille est un organisme favorisant la persévérance et la réussite des élèves à risque de décrochage en utilisant le sport comme levier d’intervention.

Photo gracieuseté – Elias Djemil-Matassov

Pour ses 125 ans, l’Industrielle Alliance a lancé un concours qui vise à soutenir un organisme de charité canadien pour la réalisation d’un projet. L’organisme ayant obtenu le plus de votes du public recevra une somme de 125 000$ pour réaliser son projet. Les neuf autres bénéficieront d’un montant de 12 500$.

La période de vote pour le grand public est ouverte jusqu’au 30 novembre. Trois finalistes seront ensuite présentés le 4 décembre alors que le grand gagnant sera dévoilé 11 décembre.

Laura Lémerveil

Le projet «Je m’émerveille, j’apprends et je m’accomplis», de Laura Lémerveil, est un programme éducatif et social destiné aux jeunes adultes polyhandicapés de 21 ans et plus.

«Après 21 ans, ils n’ont plus accès à l’école spécialisée, il y a un trou de services. C’est donc un âge critique chez les jeunes», mentionne la directrice générale de Laura Lémerveil, Sandra Lambert. 

En 2013, l’organisme a donc ouvert une classe d’éducation des adultes, la classe La Marguerite, qui offre un service à temps plein. Celle-ci fait toute la différence pour les parents sur le marché du travail. La bourse servirait à en faire un programme officiel, parallèle au programme «Intégration sociale», du gouvernement.

Le projet s’étalant sur trois ans vise également le rayonnement de ce modèle d’éducation afin que d’autres puissent l’adopter. «Ce qu’on vise, c’est d’inspirer», résume Mme Lambert.

Le Diplôme avant la médaille

À la base, le Diplôme avant la médaille était l’initiative personnelle d’une entraîneuse de basketball, Béatrice Turcotte-Ouellet, qui souhaitait s’impliquer dans la réussite scolaire de ses joueuses. En 2016, le projet est devenu un programme structuré qui a pris la forme d’un organisme à but non-lucratif.

Le Diplôme avant la médaille utilise le sport comme source de motivation chez des élèves à risque de décrochage. Par exemple, le temps de jeu des élèves en situation d’échec est conditionnel à leur participation aux mesures de soutien scolaire.

Actuellement, 120 jeunes bénéficient du programme, soit les jeunes des huit équipes sportives de l’école secondaire Vanier et de deux équipes de l’école Joseph-François-Perrault.

S’ils obtiennent la bourse de l’Industrielle Alliance, Mme Turcotte-Ouellet souhaite, dans un horizon de trois ans, rendre le programme accessible à toutes les équipes de l’école Joseph-François-Perreault. Un total de 250 jeunes par année.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *